“La situation économique du pays est au point rouge” alerte le ministre Ronald Décembre

Le ministre de l’économie et des finances, Ronald Décembre a fait le point, hier lundi 17 juin 2019, autour de la situation économique et financière du pays. Dégradée à cause des troubles socio politiques, notamment le mouvement “pays lock”.

Lors d’un point de presse tenu dans les locaux du ministère, Ronald Décembre indique que le climat de tension qui règne dans le pays depuis un certain temps, soit depuis le début de l’année fiscale, qui paralyse les activités économiques en grande partie le commerce est la principale cause de la dégradation de l’économie.

Le ministre Décembre dit prévoir un taux de croissance de 1% à la fin de l’exercice. Cela s’explique dit-il, par rapport au fait que les investissements de l’État financés par le trésor public ont chuté de 60% et que les secteurs de l’économie ont connu d’énormes baisses.

Par rapport aux prévisions pour l’exercice 2018-2019, Ronald Décembre a fait savoir que le trésor public à partir des recettes collectées, a déjà enregistré un manque à gagner de plus de 35%. À cela, s’ajoute les pertes occasionnées par la subvention des produits pétroliers estimée à environ 16 milliards de gourde.

D’un autre côté, le grand argentier de la république a évoqué la situation de grève entamée par les employés de la Direction Générale des Impôts (DGI) comme un élément qui affecte également la finance du pays. Il affirme que depuis deux semaines, l’institution ne perçoit aucune taxe. Même les recettes douanières n’ont pas été possible.

Dans la même veine, le ministre de l’économie et des finances attribue le retard constaté au niveau du paiement des salaires des employés de la fonction publique pour le mois de mai à la situation d’instabilité qui paralyse les activités. Car déclare t-il, seulement 800 millions de gourde sont collectés jusqu’à date tandis que le budget total pour les salaires s’élève à environ 4 milliards de gourde.

Aussi, l’État est incapable d’adresser les dépenses incompréssibles, a t-il souligné. Il lance un appel au dialogue, ce, pour éviter le pire au pays.

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

Auteur : Francky Belfort

Belfort Francky rédacteur et Secrétaire de redaction de l'agence presslakay.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.