En signe de protestation à la présence du président de la république Jovenel Moïse à la magistrature suprême de l’État haïtien accusé par le rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif qu’il aurait détourné des fonds publics, la ville de Saint-Marc lève la voix ce mercredi matin à travers un grand blocage de la route nationale numéro un menant dans l’ouest du pays quelques heures après une grande manifestation organisée aux Gonaïves toujours pour exiger le départ de Jovenel Moïse.

Selon plusieurs reporters des radio du pays présents dans le chef lieu du bas artibonite, la route nationale numéro un au niveau de Saint-Marc reliant le grand Nord du pays et le reste de la république d’Haïti est complètement bloquée ce mercredi matin par un groupe de manifestants qui réclame à corps et à cris, la démission du chef l’État pour son présumé implication dans le dossier de la dilapidation des fonds du programme petrocaribe et la mauvaise gouvernance.

Ces manifestant ont érigé des barricades de pneus enflammées à la rentrée de la cité de Nissage Saget au niveau du portail Guêpe. Au moment de la rédaction de l’article, la circulation des véhicules(Machines et motocyclettes) est complètement empêchée par cette décision des manifestants et même les piétons ont eu du mal à traverser.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.