Publicités
Peterson Chéry 12 mars 2020

Maitre André Michel salue le courage des policiers regroupés autour du corps dénommé Fantôme 509 dans le cadre de leur lutte. L’avocat-militant insiste sur la nécessité pour les policiers de dresser un cahier de décharges afin d’exiger de meilleurs conditions de travail.

Les policiers ont désormais le droit de se syndiquer. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le gouvernement à travers la publication d’un arrêté publié ce 11 mars, à l’issue d’un CSPN spécial tenu mardi soir.

A partir de la publication de cet arrêté, l’article 11 de l’arrêté du 20 juin 2013 se lit comme suit: Les fonctionnaires de la police nationale d’Haïti de tous grades sont soumis aux conditions suivantes:

1- Ils sont des électeurs comme tout citoyen mais ne peuvent se porter candidats à un poste électif que s’ils démissionnent deux ans avant les élections;

2- Ils peuvent s’associer et s’organiser en syndicat pour défendre leurs droits dans les conditions prévues par la loi, lit-on dans ledit arrêté.

Le CSPN a aussi demandé de revoir les dossiers des policiers révoqués ». Les concernés répondent aux noms de Yanick Joseph, Jean Elder Lundi, Alberson Gros-Nègre et Gédéon Mombrun.

Ce revirement, pour le moins inattendu du gouvernement sur la demande de syndicat des policiers intervient après deux jours de manifestations violentes. Des policiers encagoulés, réunis sous le label de Fantom 509, ont bloqué des routes, lancé du gaz lacrymogène dans plusieurs bureaux de l’administration publique, cassé des pare-brise de véhicules immatriculés SE et OF. Mardi, ces manifestants ont fait irruption notamment dans les locaux du ministère de la Justice, vandalisant tout ce qu’ils ont trouvé sur leur passage.

24 heures après cette journée de protestation, les activités sont à l’arrêt au niveau des ministères de la justice et des affaires sociales. Les employés sont, certes sur place, mais les différents services ne fonctionnent pas. Certains employés affirment avoir été brutalisés par des gens armés se réclamant de la police.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils