Publicités

Quelques heures après l’entretien exclusif accordé par le diplomate américain Michael Pompeo au journal Miami Hérald où il a exigé aux responsables du gouvernement haïtien de fixer une date exacte pour l’organisation des prochaines élections pour remplacer le personnel politique, le porte-parole du secteur démocratique et populaire, Me André Michel n’a pas tardé à réagir ce vendredi pour essayer de recadrer l’administration américaine qui a affiché son soutien au président Jovenel Moïse accusé de corruption par la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif dans le cadre du programme petrocaribe.

Selon l’avocat militant qui a publié sur les réseaux sociaux ce vendredi 24 Janvier 2020, pas d’élection possible avec le président Jovenel Moïse qui a participé à la dilapidation des fonds du programme petrocaribe.
“Non non Monsieur Pompeo, aucune élection n’est possible avec Jovenel Moïse au Pouvoir, un chef d’Etat illégitime, rejeté par la population toute entière. Aucun groupe politique sérieux n’acceptera de participer à des élections convoquées par Jovenel Moïse.” A réagit l’ancien candidat du sénat pour le département de l’Ouest du pays.

Plus loin, Me André Michel continue de plaider en faveur d’une résolution de la crise multidimensionnelle qui passera avant tout par la démission du président Jovenel Moïse Jovenel Moïse.

“La solution à la crise politique actuelle passe d’abord et avant tout par la démission du président Jovenel Moïse, ce qui conduira à une transition politique responsable pour la finalisation du PROCÈS PETROCARIBE et l’organisation de la conférence Nationale Haïtienne Souveraine.”, poursuit l’opposant politique.

RICHEMOND Johnson

Publicités