Publicités
Robinson Jerome 7 mai 2019

En pleine préparation de la présidentielle 2020, Donald Trump s’offre une stat inédite en terme de popularité. A en croire les sondages de l’institut Gallup, le magnat de l’immobilier a passé la barre des 45 %, de cote de popularité, une première depuis son avènement à la Maison Blanche le 20 janvier 2017.

Deux ans après l’élection du Républicain Donald Trump à la tête des Etats-Unis, l’institut Gallup fait savoir dans ses derniers chiffres que des Étasuniens approuvent l’action de leur président contre 50% qui désapprouvent, peut-on lire sur le média Actudaily. Mais pourquoi cette hausse? Avec une constance à toute épreuve, il affiche un taux de popularité compris entre 37 et 43% et un taux d’impopularité entre 51 et 57%, si l’on en juge par les données du site Five Thirty Eight, qui agrège les résultats de l’ensemble des sondages. Des variations faibles car il faut tenir compte de la marge d’erreur qui peut atteindre trois points.

Donald Trump n’a jamais caché son goût pour la provocation et l’exagération. Jeudi, il a estimé que sa cote de popularité, à peine au-dessus de 40%, devrait en réalité se situer à 75%. Dénonçant une nouvelle fois, dans un tweet, l’enquête du procureur spécial Robert Mueller sur d’éventuels liens entre son équipe de campagne et la Russie en 2016, le président des Etats-Unis en a profité pour se décerner un satisfecit.

Sans la chasse aux sorcières de l’enquête russe, et avec tout ce que nous avons accompli au cours des deux dernières années baisse des impôts et des réglementations, juges, armée, anciens combattants, etc…, ma cote de popularité serait à 75% plutôt qu’à 50% selon les derniers chiffres de Rasmussen, a-t-il écrit. Cela s’appelle du harcèlement présidentiel!, a-t-il ajouté.

L’une des priorités de Donald Trump est l’adoption d’une réforme du système de santé pour remplacer Obamacare. Dans son message hebdomadaire samedi, le président a réaffirmé que le Sénat allait voter la semaine prochaine une législation pour sauver les Étasuniens de la catastrophe Obamacare.

CP: Nola.com

Robinson Jerome

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils