La Plate-forme Nationale du Secteur Populaire Haïtien (PLANSPA) lors d’une conférence de presse le jeudi 8 novembre 2018, denonce les manœuvres de l’opposition politique haïtienne. Selon les dirigeants de cette Plate-forme, ils estiment que les politiciens de l’opposition alimentent les actes de banditisme à travers le pays.

Le Secrétaire Générale du PLANSPA Dieudonné Lhérisson pointe du doigt l’opposition qui, selon lui, alimente les bandits et empêche la réalisation du procès sur le dossier du pétrocaribe

Selon Dieudonné Lhérisson, ces politiciens ont empêchés à la Police Nationale d’Haïti de faire correctement son travail. L’ancien candidat à la députation demande à la police et à la justice de prendre leurs responsabilités pour empêcher un coup d’état politique. Dans un autre angle, il dit reconnaître les efforts effectués par les forces de l’ordre pour rétablir la paix dans les zones prisent en otage par des individus armés.

Plus loin, « Nèg van an » demande au premier ministre Jean Henry Céant de mettre des travaux de hautes intensités de main d’œuvres dans les quartiers populaires afin de diminuer la souffrance de la population. Et rappelle au gouvernement que la PLANSPA est de son côté.

Helonie Lucien

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.