Beaucoup sont ceux qui chantent la Noël mais rares sont ceux qui parlent d’elle comme elle est. Alors, que ce texte vous édifie.

 

Quelle belle fête est la Noël! Comme elles sont douces les musiques qui l’annoncent! Même si beaucoup d’entre elles n’ont pas de fond mais leur harmonie est adorée par les tympans. Le monde est changé tout d’un coup: À la télé, à la radio, à la maison et dans les rues, la Noël est remarquable à son époque! On n’a pas besoin de fêter la Noël pour la sentir car les musiques et les décorations nous la font vivre n’importe où. Comme il est dit dans le texte “POÉSIE NOËLESQUE”, on peut sentir la Noël dans un château comme sous une tonnelle. Partout, tout le monde attendrait des cadeaux! C’est l’un des moments annuels où beaucoup dépensent aveuglément. Pour beaucoup, suivant leur foi, le moment de remercier Dieu une énième fois pour avoir envoyé le messie est venu. Pour certains d’autres, c’est le moment de grands sacrifices humains. Bref, la joie comme la tristesse prônent la Noël. Mais comme le père Noël de la bourgeoisie n’est ni celui de la classe moyenne ni celui de la classe prolétarienne, beaucoup s’attendent à des capitaux pendant que d’autres s’attendent à des cadeaux. Beaucoup disent que la Noël est un moment d’immoralité, de fornication, d’infidélité, de bamboche, d’achat et de vente et de tentation au maximum, etc. Mais, d’après mon observation, on dirait qu’en Décembre, on ne célèbre pas seulement la fête de Noël mais aussi la fête de nouveauté car les riches comme les pauvres changent ou souhaitent changer leur possession sans exclure leurs vêtements, véhicules, immeubles, meubles, etc. Le riche achète des neufs; le pauvre quant à lui, achète avec beaucoup d’effort les rejetés du riche qui sont, pour lui, des neufs. Bref, ils se sont changé tous deux leurs affaires. Mais il y a une question que beaucoup ne se pose pas : D’où vient la Noël ?

Noël est une fête d’origine romaine célébrée chaque année, majoritairement dans la nuit du 24 au 25 décembre ainsi que le 25 toute la journée. En tant que fête chrétienne, elle commémore la naissance de Jésus de Nazareth. Avant la christianisation de l’Occident, elle était appelée “Dies Natalis Solis Invicti” et correspondait au jour de naissance de “Sol Invictus”. La date du 25 décembre a été fixée comme grande fête du soleil invaincu (Sol Invictus) par l’empereur romain Aurélien qui choisit ainsi comme date le lendemain de la fin des Saturnales mais qui correspond aussi au jour de naissance de la divinité solaire Mithra. Aurélien souhaite en effet unifier religieusement l’Empire en choisissant cette date, il contente les adeptes de Sol Invictus et du culte de Mithra tout en plaçant la fête dans la continuité des festivités traditionnelles romaines. La célébration de Noël en tant que jour de naissance de Jésus de Nazareth a conduit à la christianisation progressive de ce « Noël païen ». La première mention d’une célébration chrétienne à la date du 25 décembre a lieu à Rome en 336. Le christianisme s’ajoute ainsi à la liste des religions rendant un culte à Noël. À la suite de l’édit de Thessalonique interdisant les cultes païens, la fête de Noël (du latin Natalis) devient même exclusivement chrétienne. Après la chute de l’Empire romain d’Occident, la fête de Yule est remplacée de la même manière lors de la christianisation des peuples germains et scandinaves. Noël devient une des fêtes chrétiennes les plus importantes durant la période médiévale et est diffusée dans le reste du monde lors de la colonisation et de l’occidentalisation contemporaine. Ne restons pas là, posons-nous une autre question : Est-ce qu’il y a d’autres raisons pour lesquelles on peut dire que la Noël est une fête païenne ?

 

Diverses raisons prouvent que la Noël n’est pas la fête de la naissance de Jésus de Nazareth. Parmi elles, plusieurs ont été énumérées dans le paragraphe précédant celui-ci. Mais permettez-moi de continuer en vous disant que, chrétiennement, pour que la Noël fût la fête de la naissance de Jésus de Nazareth, il aurait fallu que cela eût été mentionné dans la Bible, le livre des chrétiens. Fêter la Noël n’est pas biblique, aucun chrétien parmi les apôtres ni les disciples de Jésus n’auraient jamais célébré cette fête suivant la Bible. Le grand exemple, le modèle, le plus grand homme que le monde a connu d’après les chrétiens, Jésus Christ, ne l’aurait jamais célébrée non plus. Aucun passage biblique ne dit que Jésus de Nazareth était né le 25 décembre non plus. Comme Dieu, l’être suprême d’après certaine croyance, déteste le mensonge, eh bien, la Noël est purement une fête païenne parce que beaucoup de parents mentent à leurs enfants en prétendant que le père Noël ou le Tonton Noël leur donnera des cadeaux qu’ils ont, eux-mêmes, déposés à leurs côtés quand ceux-ci sont endormis. De là, on déduit que la Noël est, quelque part, une fête de mensonge. Ainsi, on peut dire que le père Noël n’est autre qu’une fausse vérité ! Oui, c’est une fausse vérité parce qu’il n’y a pas de père Noël réellement mais les enfants trouvent les cadeaux quand même. Malgré tout, la Noël demeure une fête de toutes les couches sociales car suivant mon observation, on dirait que ce père Noël apporte de la joie, du progrès à certains alors que pour d’autres, il est un tigre, et leur arrache leur paix. Beaucoup crient “vive la Noël” avec le sourire aux lèvres pendant que d’autres crient “Oh Noël” avec leurs yeux remplis de larmes. La déduction est claire : La vraie Noël, ce sont vos moyens y compris votre état sanitaire. Oui, la Noël, c’est ce que vous avez dans les poches. Parce que si vous avez de l’argent et la santé, la Noël pourra être belle pour vous. Cependant, si vous n’avez pas les moyens, il sera possible que vous disiez que vous ne voyez pas la Noël cette année. D’où, la Noël, en absence de la santé, c’est ce que vous avez dans les poches. Maintenant, une autre question devrait nous occuper l’esprit : Si le père Noël est un mythe, d’où vient-il alors?

 

Le père Noël est un personnage folklorique, archétypal et mythique lié à la fête de Noël, apparu dans sa représentation actuelle, au milieu du XIXe siècle en Occident, mais dont les racines profondes remontent à des rites et croyances antiques. La première mention de ce personnage sous le nom de “Père Noël” en France remonte aux environs de 1855. Le père Noël tel qu’il est communément représenté ne se réduit pas à la fonction « pédagogique » qui dominerait son usage actuel. Il peut être vu comme une construction syncrétiste relativement moderne mais ayant de lointaines origines : si Nicolas de Myre est traditionnellement considéré comme le saint à l’origine du Père Noël, ce personnage cosmopolite est le fruit d’un mélange entre plusieurs traditions, contes, légendes et folklores. La sociologue Martyne Perrot résume ce syncrétisme : « l’idée que le père Noël est américain est partiellement vraie car la construction de ce personnage est en fait liée à l’histoire des migrants newyorkais ; c’est un personnage migrant, qui a pris un peu de tous les pays où il est passé et il est riche d’emprunts culturels divers.» Qu’en est-il du rouge et blanc du père Noël ? D’où vient sa façon de s’habiller ?

 

Des ethnobotanistes comme Jonathan Ott suggèrent l’idée que la tenue rouge et blanche du père Noël est liée à l’amanite tue-mouches utilisée par les chamanes en Sibérie pour ses propriétés psychoactives qui altèrent leur état de conscience, pouvant ainsi réaliser leur « vol » à travers le trou de fumée d’une yourte, ce rituel chamanique étant analogue au passage du père Noël par les cheminées. D’autres hypothèses relient le père Noël à la mythologie nordique. Il pourrait puiser ses origines dans les dieux Thor, vieillard habillé en rouge et à barbe blanche voyageant sur son char que tirent des boucs, ou Odin chevauchant Sleipnir, son cheval à huit pattes, avatar du traîneau du père Noël, tiré par huit rennes. Certains ethnologues, tel Arnold van Gennep, veulent y voir le succédané ou la survivance d’un prétendu dieu celte Gargan qui portait une hotte et des bottes. Alors, pourquoi dit-on que la Noël est une fête de partage? Pourquoi certains pleurent et meurent de faim durant la Noël alors que d’autres se réjouissent dans le gaspillage ?

 

C’est parce que la théorie disant que “la Noël est une fête de partage” n’est qu’une légende qui enrichit certains et appauvrit d’autres. Pour mieux me comprendre, veuillez lire le texte “LA SAINT-VALENTIN”. Le pire, c’est que beaucoup sont aveugles car j’ai failli me faire chasser dans un milieu où je donnais une conférence sous le thème «LA NOËL, UN FARDEAU LÉGER». Mais, je ne cesserai jamais de le dire: “La Noël n’est qu’un mythe popularisé, un mythe qui est dans l’intérêt des idéologues”. “Jésus est né en décembre, soit le 25 décembre” n’est autre qu’une théorie légendaire pour appauvrir les pauvres âmes. Quant au Sapin de Noël, je ne peux pas écrire sur la Noël sans faire une flache sur lui. Le Sapin de Noël et tant d’autres trucs n’ont pas été faits pour justifier la naissance de Jésus; mais, pour plonger les gens dans l’ignorance. Le sapin de Noël, c’est un arbre fait spécialement pour faire de l’argent. Vous n’avez pas compris cela peut-être. Eh bien, rappelez-vous que personne n’est innocent, ni les vendeurs ni les acheteurs. Si l’on prétend que la Noël est une fête ou un moment de partage, ce n’est rien que pour la déguiser. Et, si elle a l’air chrétien, c’est juste pour y inclure beaucoup plus de gens. Vous vous êtes demandé peut-être : Si c’est le cas, pourquoi beaucoup ne cessent de faire preuve d’avidité durant la Noël ? Alors là, rappelez-vous que je vous ai dit dans le texte “LE TRAVAIL” que le pauvre se détruit lui-même. Voilà pourquoi beaucoup sont aveuglés par leur avidité. Le pire, c’est qu’ils ignorent que ce sont par eux-mêmes que les idéologues s’enrichissent. Bref, je ne connais pas votre foi, mais permettez-moi de vous dire que la Noël n’a rien à voir à la naissance de Jésus».

SULLY JÉVELT

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.