La migration une chose qui fait mal dans le monde

 

1 600 réfugiés burundais, qui étaient présents au Rwanda pendant plus de trois semaines ont été renvoyés dans leur pays. Ces 1600 réfugiés étaient refusé au Rwanda pour des raisons religieuses enregistrements biométriques et vaccinations. Après beaucoup de négociation avec le Burundi les autorités rwandaises avaient durci le ton.

Ces réfugiés qui xraignaient d’être renvoyés dans leurs pays, quelque 2 500 réfugiés burundais qui vivaient dans la partie Est de la RDC depuis 2015 avait laissé brusquement au début du mous de mars Kamanyola. Ou ils avaient pris la direction du Rwanda, placer dans trois sitez de transit a Kigali ,où ils demandent l’asile.
La situation s’envenime un peu plus lorsque sur le site de Gashora ,le surlendemain où vivent 1 600 de ces réfugiés, les autorités rwandaises accompagnées du HCR tentent à nouveau de les enregistrer et de vacciner leurs enfants. Des échauffourées éclatent. C’est après 33 arrestations par la police rwandaise que les réfugiés de Gashora demandaient à retourner au Burundi.

Des dizaines de bus venaient les chercher dans la nuit de samedi au dimanche matin. Mais ces réfugiés refusaient de partir de nuit et sans leurs représentants arrêtés. La situation se dénoue finalement dimanche matin. Selon un responsable rwandais, les réfugiés arrêtés sont libérés. Toujours selon cette même source, ce sont au total 1 604 réfugiés qui sont transférés par Kigali dans le nord-est du Burundi au poste-frontière de Gasenyi-Nemba.

Par ROBINSON,JEROME
jeromerobinson64@gmail.com
Twitter: @patriotes86

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.