Au cours de la fin de la dernière semaine, un évènement regrettable s’est déroulé dans la capitale haïtienne où la Librairie Dieu de l’amitié considérée comme patrimoine et la réserve d’une famille, est partie en fumée et le présumé auteur de cet acte criminel serait un présumé chef de gang connu sous l’appellation de “SONSON”.

Intervenu ce lundi matin sous les ondes de la Radio Méga pour s’expliquer autour de ce qui s’est passé à la rue Bonne Foie au numéro 71, Me Michel Jacques du barreau de Port-au-Prince a pointé du doigt le présumé chef de gang dénommé SONSON qui aurait l’appelé pour exiger de lui donner la somme de 50 mille dollars en échange de sauver la Librairie Dieu de l’amitié qui est évaluée à plus de 2 millions de dollars américains.

“J’ai reçu un appel d’un numéro qui m’a dit qu’il s’agit de SONSON, chef de gang du quartier Bò lakwa. Il m’a intimé l’ordre de lui donner la somme de 50 mille dollars pour ne pas incendier la librairie Dieu de l’amitié. Je lui ai dit que les derniers événements ont contraint à l’institution de fermer ses portes durant les trois derniers mois et je n’ai pas cet argent. Il m’a donné 2 heures pour lui faire parvenir l’argent. À ma grande surprise, 30 minutes suivi notre conversation, il a mis le feu, tous les objets sont partis en fumés”, a regretté Me Jacques Michel qui a parlé des pertes énormes évaluées à plus de 2 millions de dollars américains de marchandises envoyées par sa famille vivant dans l’international.

Il a affirmé qu’il continu de recevoir des menaces de mort de la part de ce présumé chef de gang qui aurait commis ce forfait.

S’il a regretté l’incendie de la librairie Dieu de l’amitié, l’avocat a toute fois remercié les sapeurs-pompiers et les autorités policières qui ont tout fait pour essayer de sauver les objets trouvant à l’intérieur du bâtiment. Jusqu’à ce lundi, il y reste encore des feu à éteindre.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.