La liberté de la presse un combat continuel dans la presse haïtienne

Publicités



L’Observatoire Haïtien des Droits Humains (OHDH), organisation haïtienne d’Observation, de Promotion et de Défense des droits humains salue le travail de la presse haïtienne dans la lutte pour l’instauration de la démocratie via la liberté d’expression en Haïti, à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, ce 3 mai 2018.

L’Observatoire renouvelle son attachement à la liberté de la presse, corollaire de la liberté d’expression, droit fondamental, dont son respect est nécessaire pour l’effectivité de l’Etat de droit et de la justice dans toute démocratie.

L’Observatoire Haïtien des Droits Humains (OHDH) en guise de célébration, exprime sa plus grande solidarité à la presse haïtienne en général et à la famille du photojournaliste Vladjimir LEGAGNEUR en particulier, disparu depuis le 14 mars dernier dans l’exercice de sa profession.

L’Observatoire Haïtien des Droits Humains (OHDH) invite la presse haïtienne à garder le cap dans son travail d’éducation et de promotion des droits de l’homme, en dépits des dangers dans l’exercice de la profession pour l’effectivité de l’Etat de droit dans le pays.

A l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, ce 3 mai 2018, L’Observatoire Haïtien des Droits Humains (OHDH), organisation haïtienne d’Observation, de Promotion et de Défense des droits humains, au nom du droit à la vérité, exhorte les autorités gouvernementales haïtiennes à tout mettre en œuvre non seulement pour que la liberté de la presse soit respectée et les journalistes protégés, mais aussi pour retrouver le photojournaliste Wladimir LEGAGNEUR disparu depuis le mois de mars 2018 et traduire devant la justice répressive tous les auteurs de cet acte.

Publicités