Après la dernière sortie du premier grand argentier de l’État haïtien Ronald Décembre qui avait déclaré que la caisse de l’État est complètement vide où ils n’ont pas en mesure d’effectuer le paiement du mois de Mai d’une bonne partie de l’administration en raison des mouvements revendicatifs débutés depuis plusieurs semaines à travers tout le pays et surtout avec la fermeture des bureaux de la DGI depuis le 4 juin dernier par les contractuels et les employés qui avaient entamé un mouvement de protestation pour exiger des meilleurs conditions de travail, l’ajustement de salaire et surtout des nouvelles lettres de nominations, la Direction Générale des Impôts va recommencer à ouvrir ses portes ce lundi à travers la direction centrale de Port-au-Prince et dans toutes les directions régionales pour offrir des services aux contribuables après trois semaines de paralysie totale.

Lors d’une conférence de presse présentée ce vendredi 20 juin 2019 pour fixer la position des différents syndicats des grévistes au sein de la Direction Générale des Impôts, le porte-parole des syndicats des employés grévistes, Fresto François a déclaré qu’après plusieurs constats de la situation économique du pays, ils ont décidé provisoirement d’observer une suspension du mouvement de grève pour une durée de quatre semaines à partir de ce lundi dans le but dit-il, de faciliter à l’État haïtien de collecter à travers les bureaux de la DGI, des recettes qui seront utilisées pour la survie de l’administration publique à un moment où le pays connaît une situation socio-économique catastrophique.

Parallèlement, Fresto François a précisé que cette initiative ne met pas pour autant fin à la lutte revendicative des syndicats qui revendiquent leurs droits, mais plutôt pour permettre aux différents contribuables privés et/ou publics de continuer à remplir leurs redevances fiscales envers l’État plus de trois semaines après le dysfonctionnement total de la DGI. Ajoutant pour dire clairement que leurs revendications restent cependant inchangées et qu’elles soient prises en charge dans un bref délai par les responsables de l’État.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.