La Fédération Haïtienne de la Diaspora (FHD) en mission en Haïti s’est entretenue avec les responsables de plusieurs institutions publiques

En tournée en Haïti depuis le jeudi 19 novembre dernier, la délégation composée de neuf (9) membres de la Fédération Haïtienne de la Diaspora accompagné du Ministre des Haïtiens Vivant à l’Étranger (MHAVE), Louis Gonzague E. DAY et la Directrice Générale Kétlène JEAN-LOUIS a rencontré plusieurs responsables d’institutions du pays comme le CEP, l’ONI et le MAEC dans le but de leurs soumettre les doléances de la communauté hatïenne de la Diaspora.

Avec le Conseil Électoral Provisoire (CEP), les discussions ont porté sur la nécessité pour la Diaspora de participer activement à toutes les activités du pays. Les membres de cette délégation ont exprimé leur désir de retourner au pays pour apporter leur soutien et de participer aux prochaines joutes électorales. Le moment est venu de renforcer la connexion des Haïtiens de l’étranger et ceux qui vivent dans le pays, de l’avis des membres de la délégation qui plaide en faveur du respect du droit à l’intégration de la Diaspora.

<< Une constitution inclusive qui tient compte de l’intégration des jeunes de la Diaspora est une nécessité >> a fait savoir les membres de la délégation au Comité Consultatif sur la Révision de la Constitution. La réforme de la constitution est un projet de société. Il nous faut un partenariat entre les jeunes du terroir et ceux de la diaspora. Ils veulent avoir accès au droit de vote, a indiqué la FDH.

Le désir des ressortissants haïtiens de la diaspora d’avoir accès eux aussi à leur carte d’identification Nationale était au centre des discussions de la délégation avec le Directeur Général de l’Office National d’Identification (ONI), Jude Jacques ELIBERT qui leur a expliqué l’importance de cette carte qui, permet de retracer l’Haïtien dès la naissance.

Au cours de leur pourparler avec le Ministre des Affaires Étrangères et des Cultes, Claude Joseph, les membres de cette organisation ont posé les problèmes rencontrés au niveau des consulats haïtiens lorsqu’ils souhaitent obtenir les documents officiels comme :, extrait des archives nationales et passeport, Casier Judiciaire.

Depuis un certain temps, les membres de la Diaspora Haïtienne revendiquent leurs droits de participer dans les affaires du pays tenant compte de leur contribution dans l’économie avec des milliers de dollars chaque année. Les politiciens en campagne comme au pouvoir évoquent à longueur de journée la nécessité de l’intégration de cette diaspora. Cette intégration va t-elle enfin être effective dans ce projet de révision de la constitution ?

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

Source: MHAVE

Auteur : Francky Belfort

Belfort Francky rédacteur et Secrétaire de redaction de l'agence presslakay.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.