Hits: 0

Si les évènements du 6,7 et 8 juillet 2018 avaient empêché à la DGI d’atteindre la prévision de l’exercice 2017-2018 qui était de 41 milliards de gourdes, Morlan Miradin promet de collecter les 45 milliards de cette année avec surplus, s’il n’y a pas de contraintes.

<< Il y a des variables incontrôlables, si rien n’est arrivé, nous pouvons atteindre la prévision, comme nous l’avons toujours fait depuis notre arrivée à la tête de l’institution. Et le ministère des Finances peut compter sur nous >> se réjouit Miradin Morlan.

Il se félicite de la performance de la DGI, qui, depuis sa prise de fonction en 2014, occupe la tête de liste parmi les institutions publiques qui apportent plus de recettes au trésor public, une place généralement occupée par l’Administration Générale des Douanes.

Le numéro un de la DGI encourage les citoyens à honorer leur devoir envers le fisc soulignant qu’il s’agit d’une prérogative constitutionnelle.

Parallèlement, Morlan Miradin annonce que la DGI étant que représentante de l’État fait actuellement une compilation des pièces dans le cadre du dossier Petro caribe afin de porter plainte.

Rappelons que lors d’une conférence de presse tenue le vendredi 07 décembre 2018, le Secrétaire d’État à la communication Eddy Jackson Alexis avait déclaré que l’État haïtien à travers la DGI allait déposer une plainte au bout d’une semaine.

1 mois plus tard, soit le 07 janvier 2019 la DGI prépare encore le dossier. Quand est-ce que la semaine annoncée par le Secrétaire d’État à la communication va-t-elle enfin arrivée ?
Les opposants qui refusent de collaborer avec la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif dans le cadre de son enquête ont-ils bloqué également le travail de la DGI?

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.