Publicités
CP: site web Netalkole

Le pays est réveillé ce lundi 13 janvier 2020 avec la nouvelle de la décision du président Jovenel Moïse de mettre fin au mandat des sénateurs élus dont Youri Latortue, Nenel Cassy et Jean-Renel Sénatus qui devraient en principe laisser le sénat en janvier 2022.

Suite à cette décision du pouvoir exécutif de rompre le mandat des sénateurs, le militant politique Me André Michel a réagi ce lundi pour qualifier de “vengeance” l’acte produit par le président Jovenel Moïse qui dit avoir constaté la caducité du parlement haïtien.

“La crise est mûre, disait Lénine. La décision de Monsieur Jovenel Moïse de mettre fin arbitrairement au mandat de 2/3 du Sénat, juste pour se venger de Youri Latortue et de Nenel Cassy, deux dirigeants de l’opposition, va plonger le pays dans une crise politique totale. La période qui s’ouvre avec cette décision va être encore plus difficile pour le peuple Haïtien.” A écrit le porte-parole du secteur démocratique et populaire.

Plus loin, l’homme de droit pense que la l’année de 2020 sera plus difficile avec la reprise des mobilisations pour capoter le président Jovenel Moïse.

“2020 sera définitivement plus difficile que 2019. À cette phase des débats, nous avons besoin de finaliser le travail de construction du grand Rassemblement des forces démocratiques, populaires et progressistes que nous avons initié avec le consensus de marriot pour mieux faire face aux appétits dictatoriaux de l’apprenti dictateur Jovenel Moïse et mieux réussir cette transition qui devient inévitable. Il faut vraiment que cette transition soit la dernière.” A asséné l’ancien candidat au sénat pour le département de l’Ouest.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.