La BRH fait état d’un contrôle des dépenses publiques

Dans son dernier rapport sur la situation économique d’Haiti, la Banque de la République d’Haiti (BRH) fait état d’une baisse simultanée des recettes publiques et des dépenses publiques comparativement au premier trimestre 2016-2017.

Les recettes fiscales ont totalisé 19,074,12 millions de Gourdes (MG) ce qui correspond à un recul d’environ 11,79% par rapport au premier trimestre. Les dépenses quant à elles ont chuté de 23,92 % en s’établissant à 23,543,93 MG.

Les recettes cumulées d’octobre 2017 au 28 mars 2018 totalisent 40,697,49 MG, soit un taux de perception de 88,50 % par rapport aux prévisions budgétaires pour les 6 premiers mois de l’exercice 2017-2018. Les dépenses cumulées durant la même période ont atteint 54,488,88 MG (111,7%).

Le déséquilibre entre le niveau des recettes publiques cumulées et celui des dépenses publiques cumulées a induit un financement monétaire de 8,959,64 MG [près de 9 milliards de Gourdes] au 28 mars 2018 contre un financement de 5,874,77 MG au premier trimestre.

Les responsables de la Banque Centrale jugent qu’en dépit de la contre-performance des finances publiques, les autorités monétaires ont pu contenir la progression des agrégats monétaires par la reprise systématique des liquidités oisives à travers les bons BRH. En effet, malgré un financement de 8,959,64 MG, la base monétaire au sens restreint a accusé une baisse de 0,53% au deuxième trimestre contre une hausse de 9,47% d’octobre à décembre 2017.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.