Publicités
Richmond Johnson 28 avril 2019

Décidément le phénomène crucial de l’insécurité a fait coulé les pluies des réactions d’ici et d’ailleurs depuis la fin de l’année dernière. Le dernier acte criminel perpétré qui a fait saccager le pays et la communauté haïtienne dans l’international est la fusillade d’un groupe d’individus lourdement armés survenue à l’impasse Eddy de Carrefour-Feuilles dans la soirée du mercredi 24 avril dernier où près d’une dizaine de personnes ont été passées de vie à trépas et près d’une quinzaine de blessées.

En analysant la situation d’insécurité à travers les différentes contrées de la République, l’homme d’affaires et médecin Réginald Boulos qui s’est lancé officiellement sur l’échiquier de la politique haïtienne a fait une grosse déclaration ce samedi pour questionner les autorités haïtiennes de la provenance des armes et des munitions utilisées par les bandits dans les quartiers populaires réputés pour de zones chaudes et des villes de province pour semer la terreur et la trouble.

Pour le Dr Boulos qui prône et propose depuis la fin de l’année dernière une troisième politique aux haïtiens, les autorités en place doivent impérativement répondre à cette interrogation.<< d’où viennent ces armes?>>. Il a par ailleurs fait savoir qu’il a déjà rendu des visites dans les quartiers populaires, dans les cités et les ghettos où ils ne voient pas la fabrication et la vente des armes.

<<Mwen vizite anpil geto. Mwen pa kwaze okenn faktori oubyen izin k ap fè zam. Mwen pa wè okenn boutik k ap vann katouch. Nan moun nan site sa yo m pa kwè genyen ki gen otorizasyon ak franchiz pou fè kontenè rantre nan peyi a. Kote zam yo soti ? Fòk otorite yo reponn>>. A martelé haut et fort dans un tweet ce samedi 27 avril, l’initiateur du mouvement de la troisième voie.

Depuis l’annonce de sa volonté de mettre en branle cette structure politique, Réginald Boulos qui était auparavant un type qui fonctionnait à l’écart de la presse, s’est montré très présent dans les médias et surtout sur les réseaux sociaux pour critiquer à mainte reprises, le comportement des dirigeants haïtiens.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils