Publicités
Richmond Johnson 7 septembre 2018

 

Depuis à l’orée du continent américain, les européens ont été toujours réticents à l’idée de voir une progéniture venant de cette hémisphère briller sur le vieux continent. Mais avec la montée en puissance du développement des relations humaines et sociales, les hommes de la terre dénudée par Christophe Colomb vers les années 1492, parvenaient à s’imposer en toute quiétude là-bas. La dernière en date n’est autre que Keylor Navas.

 

Foulé le sol de l’Europe en 2010 après quelques expériences dans son pays natal, Keylor Antonio Navas Gamboa s’est imposé en tant que l’un des meilleurs joueurs de football à son poste depuis plus de trois ans après une coupe du monde en grande pompe réalisée au Brésil. L’international Costaricain parvient à se faire hisser au premier tringle de l’archivage des meilleurs gardiens du monde en s’accaparant du premier prix en ligue des champions cette saison lors d’une cérémonie de remise des prix organisée le 30 août dernier devant de grands noms européens. Un signe d’honneur pour celui qui a été révélé en Liga BBVA en 2011 par Levante UD sous forme de prêt avec option d’achat en provenance de l’Albacete Balompié qui l’avait piqué en 2010 des mains du Deportivo Saprissa.

 

Suite à une coupe du monde 2014 réussie en terre brésilienne où son équipe s’était faite éliminer en quart de finale lors de la séance des tirs au but face à la sélection batave de foot, Keylor est devenu une référence dans la cage des madrilènes tant qu’en Liga et en Ligue des champions après le départ pressenti et forcé d’Iker Casillas.

 

Les émissaires de la direction sportive du Real Madrid ont souvent monté au créneau pour exprimer leur ressentiment et attachement à l’égard de David De Gea et Thibaut Courtois qu’ils veulent s’arracher l’un ou l’autre à tout prix, mais les prestations remarquées et remarquables du portier de l’Amérique Centrale ont souvent aiguillé leurs coéquipiers du vestiaire et les entraîneurs(Rafa Bénitez et Zinedine Zidane) à témoigner haut et fort de sa grande classe parmi les derniers remparts du jeu pratiqué sur le rectangle vert. À preuve, les dirigeants de la maison blanche ont tout tenté lors de la dernière ligne droite du mercato d’été 2016 pour faire signer l’international espagnol du Manchester United et Navas devait effectuer le chemin inverse en échange. Les papiers sollicités auprès des instances constituées n’ont pas été délivrés à temps ce qui avait avorté la transaction. Et l’intéressé avait déclaré aux micros des médias que ce jour-là était le pire de sa carrière de footballeur car il a passé une nuit blanche en apprenant qu’il était sur le point de vider les lieux. Il a dû travailler pour reprendre confiance et se procurer du respect de toute une planète en signe de reconnaissance des ses efforts.

 

L’arrivée de Courtois pour réduire à Brèche les performances de Keylor?

Ayant couronné à trois reprises du trophée aux grandes oreilles ( 2016,2017 et 2018) et devenu ainsi le premier joueur de la Concocaf à l’être, l’étoile montante de toute une nation va devoir continuer à batailler cette saison dans le but de conserver sa place de titulaire dans les buts de l’équipe routée par Julen Lopetegui. L’arrivée de courtois s’inscrirait peut-être dans le cadre d’une démarche visant à pousser dehors le dos d’un type qui a vu son choix payer en décidant de venir à Madrid lors de l’été de 2014 pour une somme de 10M€ après avoir été terminé meilleur gardien du championnat d’Espagne de football en terme de performance. À 31 ans, le meilleur gardien de la LFP édition 2013-2014 va connaître énormément d’embûches cette saison face à l’international des Diables rouges qui paraît comme un favori accroché de Florentino Pérez depuis son ascension à l’Atletico Madrid sous l’emprise de Diego Simeone.

 

À 26 ans, l’ancien pensionnaire du KRC Genk affiche un avenir plus certain que le Ticos qui aura 32 ans le 15 décembre prochain. De quoi à anéantir les chances de voir Navas comme étant le premier choix de Julen Lupetegui à la mi-saison. Une situation qui mettrait en péril l’aventure du gardien de but qui avait beaucoup plu à Zizou durant son ère dans l’antre du Santiago Bernabéu. À preuve, le défenseur et capitaine de l’équipe en blanche a avoué ouvertement sa préférence pour Keylor lors d’une interview accordée à média espagnol où il a loué les efforts conjugués par le portier dans la conquête du triplé inédit réalisé en Ligue des champions.

 

Toujours serein, l’ancien joueur de Levante passé par l’Albacete Balompié fait montre à de nombreuses fois qu’il est un rude travailleur et un combattant de choix. Il est aujourd’hui une référence pour tous les jeunes de la zone CONCACAF qui souhaitent un jour décrocher un contrat juteux dans les plus grandes écuries sportives de l’Europe. Quant on est préparé et dévoué, le monde n’as pas de frontière ni de barrière.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils