Présent à l’Académie de police ce mercredi aux alentours de midi à l’occasion du 24e anniversaire de la Police Nationale d’Haïti, un corps créée le 12 juin 1995 après la démobilisation des forces armées d’Haïti par le chef de l’État à l’époque Jean Bertrand Aristide, le président de la république, Jovenel Moïse lance une nouvelle fois, un grand appel à l’opposition politique et les autres secteurs de la vie nationale, dans le but d’initier un grand dialogue afin d’épargner le pays de cette situation.

Critiqué par la majorité de la population tant à la radio et sur la toile ces derniers temps, le chef de l’État haïtien, Jovenel Moïse demande à tous les secteurs de la vie nationale, l’opposition politique et le peuple dans l’ensemble, de se réunir et de garder leur calme afin de trouver une entente pour mener à bien la destinée du pays et de trouver le chemin du développement.

Le locataire du palais du national qui participe à cette cérémonie de célébration, en a profité pour s’adresser à la nation qui depuis quelques jours, est plongée dans une situation de bouleversement où presque toutes les extrémités du pays ont été bloquées par des barricades érigés par des manifestants en signe de protestation contre sa présence à la magistrature suprême de l’État.

Accusé d’un de détournement de fonds et de corruption par le deuxième rapport d’audit de la cour supérieur des comptes et du contentieux administratif de la gestion de l’État, il a déclaré sereinement que sous aucun prétexte que ce soit, il ne laisse à personne le champ libre pour semer la désolation et le chaos dans le pays tout en déclarant au peuple haïtien que le président qu’il avait voté aux élections n’est pas impliqué dans la corruption et n’impliquera jamais dit-il, d’un ton plus calme contrairement à ses sorties antérieures.

Désormais, le président Jovenel Moïse n’entend plus le cris de la population qui ne cesse de réclamer corps et âme sa démission et son arrestation pour son présumé implication dans des actes de corruption.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.