Publicités
La Redaction 18 octobre 2018

 

La structure dénommée  Secteur Démocratique et Populaire appelle les citoyens à maintenir la mobilisation, soulignant que le régime en place est en perte de légitimité populaire. Cette structure de l’opposition politique envisage la possibilité de tenir des manifestations improvisées dans les prochains jours à travers tout le pays. Eu égard à  la grande mobilisation d’hier, les membres du Secteur Démocratique et Populaire déclarent Jovenel Moïse  ” Personna non grata “.

Cela fait plusieurs années que Port-au-Prince n’a pas réuni autant de monde pour défendre une même cause : La Corruption, considérée comme l’ennemi commun de tous les citoyens. Sans une véritable leadership politique déclaré. Les membres de l’organisation politique appelée Secteur Démocratique et Populaire salue l’engagement des manifestants sortis en masse dans les rues ce 17 octobre. « cette grande révolte traduit la volonté, la maturité du peuple à dénoncer l’inacceptable » indique André Michel, l’un des figures de proue de l’opposition.

La victoire n’est pas encore acquise et la bataille sur le macadam sera désormais permanente et improvisée », avertit Schiler Louidor, militant Lavalas. La structure dénommée Secteur démocratique et populaire parle déjà de l’après Jovenel, plan à l’appui. « nous demandons à la communauté internationale, le secteur privé des affaires à lâché Jovenel Moïse pour éviter au pays un chaos » position soutenue par les membres du secteur dit démocratique et Populaire.

Dans un tweet le président Jovenel Moïse semble vouloir faire bouger les lignes en demandant à « Tous les grands commis de l’Etat indexés dans cette affaire a se mettre à la disposition de la justice ». Il n’est que d’attendre !

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils