Publicités
La Redaction 22 avril 2019

Le chef de l’état Haïtien  a bénéficié la faveur de l’un des 50 juges corrompus qu’il a nommés en 2017 et c’est ce même Juge qui avait blanchi le chef de gang Saint-Jean Romelien Alias “Tet kale. “


“La pire de toutes les corruptions est celle de la justice .” Dit Montesquieu
Il n’est pas un secret pour personne qui connaît la réalité haïtienne que la justice est gangrenée par la corruption, la justice est vendue aux plus offrants. Tout peut se résumer par le fameux dicton ” pòt an bwa pa goumen ak pòt an fè.” Le président Jovenel avoue avoir été contraint de nommer 50 juges corrompus dans le système judiciaire sous pression du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire CSPJ, l’organe de tutelle des magistrats. Jovenel Moise a prêté serment comme 58e président d’Haiti avec son statut d’inculpé pour blanchiment des avoirs selon les conclusions d’un rapport de l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF).


Le juge Brédy Fabien avait été désigné pour instruire ce dossier préalablement l’accession de Monsieur Moïse à la présidence, compte tenu de l’importance du dossier pour le Magistrat et sa ferme volonté de faire chanter l’inculpé s’il accède au pouvoir , Monsieur Brédy Fabien a abandonné son poste au cours de la période d’Août à Novembre 2016 en attendant les résultats officiels du scrutin présidentiel qui a consacré la victoire de son client Jovenel Moise au timon  des affaires de l’Etat . Peu avant son investiture le président Jovenel Moise s’est lui-même invité au cabinet du juge d’instruction Fabien , il a dérangé le calendrier du Magistrat qui devait assister à un séminaire ce jour là, ce qui est contraire au fonctionnement de la justice par ce que le juge d’instruction est le personnage le plus puissant de la République, il peut convoquer qui que ce soit dans le cadre son travail d’instruction à charge et à décharge.
Le pire ce même juge d’instruction s’est déplacé le 14 février 2017 pour aller entendre la femme du président Martine Moïse chez elle dans le cadre de ce dossier de blanchiment des avoirs. Le juge Fabien avait déjà la conviction de blanchir le président élu avant même son intronisation au palais national si le Commissaire du Gouvernement d’alors Me Jean Danton Léger n’avait pas adressé un réquisitoire supplétif d’informer demandant un approfondissement dans ce dossier combien important . Il faut souligner que le président Moise avec son comportement de revanchard a chassé à la tête de l’UCREF le Magistrat Sonel Jean François pour avoir conduit les enquêtes ayant abouti à la conclusion de son implication dans le blanchiment de plus 5 millions de dollars américains. Jovenel Moise plaide toujours son innocence à chaque fois qu’il est impliqué dans un dossier louche. Il y a toujours une main qui transforme les fonds en gourdes du président en dollars américains ce même cas est arrivé avec les contrats pour la construction des routes signés avec   Agritrans S.A dont Jovenel Moïse était le représentant.



Sans surprise le Président Jovenel Moïse a bénéficié la faveur du même juge, Brédy Fabien qui n’avait pas obtenu matière à poursuivre Monsieur Saint-Jean Romelien dit Tet kale arrêté à l’aéroport international Toussaint sous l’administration de privert pandant la transition.
Le mandat du juge Fabien avait été renouvelé en 2014, sachant que le mandat de juge et celui de juge d’instruction sont deux mandats distincts, son mandat de juge d’instruction expirait en 2017 et il a pu bénéficié de la légèreté du président qui a reconnu avoir nommé des malfrats au sein l’appareil judiciaire dont Brédy Fabien. Le président Moïse ne comprend pas son rôle de chef d’Etat , il déballait sur la place publique les affaires de l’Etat .
Le président a déjà son lot de problèmes : le dossier de l’UCREF , le dossier petro Caribe, la caravane, le dossier Dermalog, le massacre de la saline. Cependant, il peut toujours être poursuivi pour avoir violé la Constitution en son article 136 qui fait de lui le garant du fonctionnement régulier des institutions publiques, en déclarant avoir nommé 50 juges corrompus dans le système judiciaire le président ne fait qu’allonger la liste des violations de la Constitution depuis son accession au pouvoir . Si le Magistrat Fabien n’avait pas une mission dans ce dossier , celle de blanchir le président il aurait dû se déporter de l’affaire après que le président élu- inculpé clamait haut et fort qu’il a choisi lui même de rencontrer le magistrat qui instruit son dossier .


L’appel étant suspensif et dévolutif le président gardera son statut d’inculpé dans la mesure où l’avocat de partie civile interjette appel dans le délai imparti par la loi , il faut préciser que l’obligation sera faite au président se présenter à la cour d’appel dans le cadre de ce dossier de blanchiment des avoirs .

Clyfood BAZELAIS
50942829607
bclyfood@yahoo.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils