Port-au-Prince, dimanche 16 septembre 2018, Le premier ministre Jean Henry Céant a obtenu la bénédiction des deux branches du parlement qui ont chacune accordé un vote favorable à l’énoncé de sa déclaration de politique générale.

Après environ 25 heures passées au parlement dont 15 heures au sénat de la république et 10 heures à la chambre des députés, Jean Henry Céant a eu gain de cause avec 21 sénateurs pour, 5 contre 2 abstentions et 84 députés pour, 5 contre et 4 abstentions et devient du même coup, le nouveau chef du gouvernement légitime du pays.

Nommé par le président de la république Jovenel Moïse en consultation avec les présidents des deux branches du parlement et après plusieurs semaines de dialogue avec les différents secteurs de la vie nationale. L’ex candidat à la présidentielle de 2015 a passé 1 mois avant de rendre public les noms des 22 personnalités dont 18 ministres et 4 secrétaires d’État qui forment son gouvernement.

Invité au sénat le vendredi 14 puis à la chambre des députés le samedi 15 septembre 2018 accompagné de son cabinet ministériel, le premier ministre Jean Henry Céant a présenté aux assemblées parlementaires les actions qu’il compte mener en vue de répondre aux besoins du peuple. « Les deux plus grandes missions que j’ai comme premier ministre, c’est de créer la condition pour que notre jeunesse regagne l’espoir dans son pays, redonner de l’encouragement à ceux qui veulent créer du travail dans le pays » affirme t-il.
Il annonce par ailleurs, que l’un de ses engagements aura de garantir aux diasporas et aux étrangers des conditions qui leurs permettront de venir investir en Haïti afin d’avoir plus de production.

Le dirigeant de Renmen Ayiti en appelle à la solidarité de tout un chacun autour d’une seule mission, celle de rebâtir l’espoir dans le pays.

Le premier ministre Jean Henry Céant s’engage par devant le parlement, premièrement, à mener la lutte contre la corruption et la recherche de la transparence. Deuxièmement, à réduire les dépenses non essentiels pour orienter les ressources disponibles vers des investissements sociaux, ciblant les couches les plus vulnérables, ce pour empêcher l’État de vivre au dessus de ses moyens. Troisièmement, à fonder les dépenses de l’état sur trois principes de bases: la création de l’emploi, aide à l’augmentation de la production nationale et apporte un soulagement aux besoins de services sociaux de la population. Quatrièmement, mis en place d’un véritable paquet social allant d’une réévaluation des salaires jusqu’à la mise en place d’une fiscalité juste.

Après cette étape de ratification de l’énoncé de déclaration de politique générale par les deux branches du parlement, la prochaine étape dans le processus sera l’installation de Jean Henry Céant à la Primature afin de voir son gouvernement à l’œuvre.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.