Jean-Charles Moïse crache à nouveau sur les autres leaders de l’opposition politique

Comme c’était annoncé depuis quelques jours, les opposants politiques au pouvoir en place, ont manifesté ce mercredi 18 novembre 2020, jour de la commémoration du 217è anniversaire de la bataille de Vertières pour exiger la démission du Jovenel Moïse. Cette journée de mobilisation a vu diviser, les manifestants en deux branches contenant chacune des figures de l’opposition politique.

La branche ayant à sa tête des anciens sénateurs Youri Latortue, Paul Denis, Antonio Chéramy, Nenel Cassy et d’autres cadres de l’opposition comme André Michel, Schiller Louidor, a été dispersée à coup de gaz lacrymogènes lancé par les policiers. Plusieurs personnes sont sorties blessées et une autre est tuée par une balle à la tête.

Contrairement aux autres membres du Directoire de l’Opposition Démocratique supportés par de centaines de milliers de manifestants qui ont voulu atteindre le périmètre du palais national, le secrétaire général du parti Pitit Desalin, Jean-Charles Moïse, avait opté pour la direction de l’ambassade des États-Unis à Port-au-Prince, située à Tabarre. Le rassemblement des deux branches de la manifestation de l’opposition était déroulé à Carrefour de l’aéroport, surnommé depuis quelques temps “Kafou rezistans”.

Jean-Charles Moïse à la tête d’un mouvement de protestation réunissant plusieurs centaines de milliers de protestataires, ont parcouru des kilomètres de route de la capitale haïtienne sans grande difficulté sous les yeux des forces de l’ordre. Tout au long du parcours, ils dénonçaient non seulement le régime en place mais surtout les secteurs politique et économique haïtien. Aussi, le secrétaire général du parti politique Pitit Desalin, a lancé des propos hostiles à l’égard des autres leaders de l’opposition politique.

“Aujourd’hui, nous avons un nouveau leadership dans ce pays avec Jean-Charles Moïse épaulé par de nombreux autres fils et filles de la population haïtienne. Je me sens fier et je profite de l’occasion
pour remercier les manifestants qui ont pris part à cette grande journée de mobilisation. Nous allons lancer le dernier mot d’ordre pour la victoire finale.” se réjouit l’ex-sénateur Jean-Charles Moïse qui affirme vouloir lutter à fond pour combattre l’actuel secteur politique et économique du pays.

“Je donne de la garantie aux peuples haïtiens. Je vais me combattre jusqu’au bout pour l’éradication de cette classe politique en vue de créer une nouvelle classe politique avec les jeunes de ce pays. Nous allons proposer au pays, un modèle économique. Nous irons tout droit vers un nouveau départ.” poursuit l’ancien candidat à la présidence d’Haïti.

S’agissant de la décision des autres leaders politiques comme: Youri Latortue, André Michel, Nenel Cassy, Antonio Chéramy, Paul Denis, Schiller Louidor et autres de ne pas l’accompagner pour aller vers l’ambassade américaine ce mercredi 18 novembre 2020, Jean-Charles Moïse a pris sa position. Il affirme que ces hommes sont monnayés par des hommes d’affaires du pays qui ont de grandes maisons de commerce logées sur la route de l’aéroport.

“Je suis fils d’un pays qui a une certaine dimension politique. Ce qui est entrain de se dérouler à Port-au-Prince n’est pas de la politique. Ces leaders de l’autre branche qui prétendent au côté du peuple haïtien sont monnayés par des hommes d’affaires du pays pour régler ses affaires. Ils n’ont pas voulu me suivre dans l’idée de protéger les intérêts des bourgeois logés sur la route de l’aéroport menant à l’ambassade américaine.” a-t-il ajouté en invitant ironiquement, les autres leaders et journalistes de l’opposition à rebrousser chemin et le rejoindre dans le combat pour la victoire finale.

À la suite de cette sortie incendiaire de Jean-Charles Moïse qui a craché pour une nouvelle fois sur les membres du Directoire de l’Opposition Démocratique, Me André Michel n’a pas tardé à réagir pour dénoncer le comportement de l’ancien maire de la commune de Milot à travers un tweet sur son compte Twitter ce mercredi soir. Selon lui, la manifestation de Jean-Charles Moïse devant l’ambassade américaine était organisée pour apporter des soutiens au président Jovenel Moïse et ses alliés.

Tweet Me Andre Michel
Tweet Me Andre Michel

“Tèt opozisyon bouda pouvwa sispann Atake Sektè Demokratik la. Se pa Sektè Demokratik la ki fè w pa fè resèt. Ou fé Alyans ak PHTK,Jovenel Moise, G9 ak Babekyou.Ou krache sou kadav Tout moun Babekyou ak G9 la touye, kidnape, vyole nan peyi a.Yo wè w.Enbesil. Ou panse w entelijan.” a répondu l’avocat-militant.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.