“Je ne suis pas fier d’être sénateur de la république”, estime Garcia Delva

CP: Page Facebook du sénateur

“D’autres citoyens pouvaient être de bon sénateurs en lieu et place de ma personne“, des propos du sénateur de la république Gracia Delva lors d’une entrevue accordée au journaliste Guy Wewe.

Alors que l’ancien député de la circonscription de Dessalines fait l’objet de nombreuses critiques ces dernières semaines pour son interview visiblement non préparée et publiée sans son consentement, Garcia Delva a confirmé qu’il n’a pas fréquenté les sillages d’une université dans sa vie. Pourtant, ses deux fils sont pour le moment en formation à Bauer University aux États-Unis pour qui, il dépense plus de 66.000.00 USD par année.

Être sénateur ou député pour lui, c’est grâce à des hommes politiques haïtiens qui pensent pouvoir détruire des intellectuels ayant de grandes capacités pour servir le pays à tous les niveaux. Mais par peur d’être traités par tous les maux du monde grâce à ce système conçu pour des gens avérés, ils se mettent à l’écart des choses politiques du pays et sont obligés de fuire le pays. Constate l’élu du département de l’Artibonite.

Deux fois député au parlement haïtien, le natif de la ville de Dessalines n’a pas mâché ses mots pour critiquer la façon dont certains des hommes au pouvoir ont servi pour neutraliser des cadres qui auraient pu être utile le pays par rapport à ceux qui sont au timon des affaires aujourd’hui. Vertement, il affirme que personne ne peut l’emmener dans un endroit pour régler ses propres affaires.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.