Elle était belle…
Maltraitée par des sauvages
Qui souffrent de la rage,
Elle devient une poubelle !
Mes yeux sont rayonnés de larmes,
En la consultant, je suis triste !
Pour parler des déchets, elle est une piste !
Ils souffrent tous, même les gendarmes !
Prise au piège monté par trois sauvages,
Elle est à bout de souffle !
Elle devait être mûre vu son âge,
Hélas, elle est entourée par des buffles !
Elle souffre d’une drôle fièvre
Qu’aucun thermomètre ne peut contrôler !
Entourée par des enragés,
Elle ne cesse de hurler comme une chèvre!

 

Elle est en train d’être cuite
Dans une chaudière posée sur trois rocs !
Ses enfants, malvoyants, allument le feu,
Ils brûlent leur mère !
Malgré toutes ces souffrances,
Elle est belle et même sublime !
La majorité de ses ex étaient infectés
Par un virus que seules une bonne éducation
Et une prise de conscience peuvent traiter.

 

Elle a tellement chaud
Qu’on dirait qu’elle s’assoit dans un réchaud !
Souffrante de tous les maux,
Tous les médecins qui la soignent sont des faux !
Pour la consoler, je n’ai pas de mots !
Et ça m’arrache le coeur quand elle crie “oh ! oh!”
Je n’ai pas le courage de lui donner dos !
Elle a soif mais je n’ai pas de l’eau !
Elle reste très belle, sa peau !
Les sauvages savent ce qu’elle vaut !

 

Même si dans ma bouche il y avait un mors,
Je dirais toujours que je l’aime à mort.
Beaucoup disent qu’elle sent mauvais,
Mais franchement, je me tais.
Elle est si forte que…
Quoique… Quoique…
Voyez-vous de qui je parle ?
D’elle je parle.

SULLY JÉVELT

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.