Publicités
Peterson Chéry 13 février 2020

 

Haïti reçoit cette semaine la visite du Directeur des Urgences de la FAo, Dominique Burgeon. Durant son périple au pays, l’expert s’est entretenu avec plusiers représentants d’élus locaux dans le département du Nord-Est notament. Au menu de ces visites, le programme de réponse d’urgence de l’organisation internationale face a l’insécurité alimentaire aigue.

Les responsables de la (FAO) promet d’apporter une assistance agricole d’urgence à des personnes en insécurité alimentaire aiguë sévère. Afin dit-elle de répondre aux besoins alimentaires immédiats et à long terme de ces populations à travers la réhabilitation de leurs moyens d’existence, la FAO mobilise 76 millions de dollars.

La FAO, pour faire face à la gravité de la situation, a ainsi mis en œuvre des procédures permettant une réponse coordonnée et exceptionnelle lui ayant déjà permis de mobiliser 1,5 million d’USD sur ses fonds propres qui permettront d’apporter une assistance agricole à 12 800 ménages (64 000 personnes) dans les départements du Nord’Est et de Nippes.

Selon la dernière Analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC), 3,7 millions de personnes sont actuellement en insécurité alimentaire aiguë sévère en Haïti (Phases 3-4 de l’IPC). Si aucune action n’était prise pour renforcer les moyens d’existence de ces personnes, ce chiffre pourrait passer à 4.1 millions à partir de mars 2020.

«Au vu de la sévérité de la situation, il est crucial de répondre de manière rapide pour soutenir les efforts du Gouvernement d’Haïti dans l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition des communautés les plus touchées par la crise alimentaire», a déclaré M. José Luis Fernández, Représentant de la FAO en Haïti. L’intervention d’urgence de la FAO (janvier-mars 2020), en collaboration avec le Gouvernement d’Haïti et de nombreux partenaires opérationnels, sera axée sur la relance des activités de production pendant la saison agricole de printemps qui s’étale de mars à juin.

L’appui aux ménages vulnérables dans le cadre de cette campagne consistera à fournir de semences vivrières et maraîchères ainsi que des outils agricoles afin de renforcer la production et augmenter la disponibilité et l’accessibilité alimentaires. Des transferts monétaires inconditionnels seront également fournis par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) dans certaines zones pour assurer la sécurité alimentaire des familles pendant la saison de semis, avant la récolte.

Parmi les activités que la FAO mettra en œuvre dans le cadre du programme, on compte : la distribution d’animaux (chèvres et volailles) aux agro-éleveurs touchés par la sécheresse, la mise en place de cliniques vétérinaires mobiles, la fourniture de matériel de pêche et d’unités de conservation pour en faciliter la commercialisation ainsi que des activités d’espèces contre travail pour la réhabilitation d’infrastructures agricoles. En outre, un soutien technique sera fourni pour renforcer la cohésion sociale et la résilience des familles vulnérables, notamment à travers la mise en place de Champs Écoles Paysans et d’associations villageoises d’épargne et de crédit.

Peterson Chery

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils