Publicités
Francky Belfort 5 octobre 2018

Port-au-Prince, le 05 octobre 2018, le Président de l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH), Jean Wilner Morin prévient un dysfonctionnement des tribunaux haïtiens pendant cette année par des arrêts de travail des juges.

Ces mouvements de grève pourraient être réalisés par rapport à la demande d’ajustement des salaires dont réclame les juges depuis tantôt deux ans, et qui reste jusqu’à aujourd’hui sans considération. À en croire Jean Wilner Morin qui avance que ces mêmes revendications avaient déjà occasionné le dysfonctionnement des tribunaux par les huissiers et les greffiers dans toutes les juridictions du pays.

Selon l’homme de lois, le salaire des juges doit être revu à la hausse à cause de l’inflation. Ainsi, invite t-il le gouvernement à prêter oreilles aux revendications salariales des juges. Car, ajoute t-il, les mouvements de grève pourraient être lancés prochainement si rien n’est fait.

Outre la question salariale, le président de l’ANAMAH a évoqué le problème de la nomination et du renouvellement de mandat des juges qui peut aussi nuire au bon fonctionnement des tribunaux. Il invite les autorités de l’exécutif à diligenter de nouvelle investigation sur le dossier des juges afin de procéder à leur nomination et au renouvellement de leur mandat, ce, pour éviter une hausse de la détention préventive prolongée.

Jean Wilner Morin dit souhaite qu’un dialogue soit entamé afin de trouver une solution. Il confirme que des séances de travail sont prévues avec le CSPJ et le Ministère de la justice en vue d’adresser les problèmes.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils