Publicités
La Redaction 20 mai 2020
Père Jean-Miguel Auguste
Père Jean-Miguel Auguste
Père Jean-Miguel Auguste

Mes Réflexions sur l’Avenir d’Haïti. 18 Mai 2020.
Père Jean-Miguel Auguste.

Depuis plus de sept décennies, tantôt des dirigeants politisent les dates historiques, tantôt des opposants les trivialisent en les choisissant pour manifester leur colère et leur insatisfaction contre le pouvoir en place. Bref, ceux qui ont dirigé et ont aspiré à diriger ce pays, ont galvaudé ces jours importants et symboliques pour tous les vrais patriotes. Dramatique et inacceptable ! Il faut que cela
cesse; ceci doit changer.

Ce galvaudage et cette trivialisation vont même plus loin. Non seulement, nous continuons à cracher sur ces dates glorieuses, mais nous ne parvenons même pas à nous entendre sur les vraies couleurs de notre drapeau. Ce nouveau débat ne fait qu’augmenter la confusion de la jeunesse, confusion qui ne s’arrête pas et ne concerne pas uniquement le drapeau.

Celle-ci grandit, s’installe et se manifeste de manière encore plus viscérale. Nous n’arrivons plus à définir, à dire qui nous sommes et le complexe d’infériorité nous envahit… Chaque nègre haïtien, chaque négresse haïtienne cherche son petit blanc, sa petite grimelle, son grimaud ou sa pommade blanchissante. Il faut oublier et effacer notre négritude. Il faut devenir blanc, à la rigueur rouge. Nous avons perdu ainsi notre âme, notre identité, notre haïtianité. Nous sommes devenus n’importe quoi, n’importe qui… Et c’est pourquoi nous acceptons n’importe quoi et n’importe qui au plus haut sommet de l’Etat.

Il est plus que temps d’assumer nos origines. Nous sommes des nègres grands et beaux, nobles et fiers, travailleurs et justes, amants de la liberté, promoteurs et supporteurs des droits de l’Homme et de cette liberté sacrée partout sur la terre et particulièrement en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

L’absence de leadership et de vision chez nos dirigeants n’a fait qu’augmenter la confusion au niveau identitaire, spirituel, personnel, collectif et symbolique. Cette confusion a conduit à l’effritement de la cohésion sociale. Elle a profondément alimenté la division et le clivage de notre société et a débouché sur toutes ces factions et ces clans, qui se livrent une guerre sans merci pour le contrôle de nos maigres ressources.

Quand découvrirons-nous et accepterons-nous, sans passion, la valeur de l’expertise scientifique nationale, qui découle de la recherche et des publications reconnues dans le marché universel des idées sans pour autant mépriser les connaissances dérivées de la tradition et de l’expérience? Quand déciderons-nous de respecter, une bonne fois pour toutes, nos dates historiques, nos symboles, nos valeurs, nos monuments, notre patrimoine matériel, culturel et immatériel? Quand déciderons-nous de comprendre que le vingt-et-unième siècle est celui des réseaux et non de la division, de la science et du savoir et non de l’amateurisme et de l’incompétence, de la mondialisation et non du particularisme, du leadership visionnaire et non de l’improvisation démagogique?

L’harmonie dans la diversité, symbolisée par l’Arc-en-Ciel, conduira à ce changement de mentalité, de leadership et d’orientation politique. Faire sauter tous ces verrous mentaux et comportementaux signalera le jour où nous accepterons d’assumer notre Négritude, notre passé d’esclaves, notre drapeau, notre indépendance et notre destinée .

Ce jour-là, nous marcherons dans le monde vraiment en hommes et femmes libres et fiers en quête de l’avenir dont rêvaient nos ancêtres.

Alors, nous découvrirons et d’un commun accord nous déciderons des vraies couleurs de notre Drapeau, lequel se retrouve toujours hissé comme symbole d’honneur, de dignité et leur sang, sur les habitations de nos paysans, dans nos péristyles et dans nos sociétés secrètes où la vraie histoire de notre Drapeau et les vrais motifs du Congrès de l’Arcahaie le 18 mai 1803, encouragé et facilité par le Curé de la Paroisse de Port-au-Prince de l’époque, sont conservés, enseignés et préservés. En attendant que la vraie Révolution Culturelle, Sociale et Economique haïtienne commence et se réalise pour nous ouvrir la voie du progrès, de la richesse et de la modernisation, je souhaite Bonne Fête du Drapeau à tous les Haïtiens Noirs et Rouges…

Le jour approche où l’HAÏTIEN découvrira son vrai bicolore et sa glorieuse destinée. Aux historiens et aux maîtres d’assumer leurs responsabilités et leur vocation.

Père Jean-Miguel Auguste

+13473378954
+50937470865
miguelnov19@gmail.com

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils