Le kidnapping, une nouvelle formule !!!!

Publicités

Depuis quelques semaines, se multiplient les cas de Kidnapping en Haïti, plus particulièrement dans la région métropolitaine. Qui est l’auteur derrière tout ça ? Comme aurait dit l’autre : « A qui profite ce crime » Qui peut stopper cette hémorragie ? En plus des gangs armés qui terrorisent les citoyens, le kidnapping est devenu sans doute la nouvelle formule qui frappe tout le monde ces dernières semaines. Nul n’est épargné de ce fléau.

Par peur de se faire tuer, certains cas d’enlèvement restent sans dénonciation. Cette vague d’insécurité s’étale partout sur le territoire. L’incertitude plane ! Et, l’État n’en dit rien ; sinon que constater les dégâts comme à l’accoutumée et s’occuper des mises en place pour les festivités carnavalesques ! Donc, le Carnaval est aussi important que la sécurité de tout un peuple. Au lieu de donner une lueur d’espoir à la population il se lance dans les festivités, sous prétexte que les cas de Kidnapping ne sont qu’une intoxication médiatique.

Donc, on commence vraiment à comprendre ce slogan « ti rès lan se pou pèp la ». Alors, mes chers concitoyens aux prochaines joutes électorales, vous devriez faire un choix éclairé et intelligent. « Sispann vote pou 1000Gourdes » Quand nous votons des imposteurs, des analphabètes politiques, des personnes qui n’ont rien à voir avec le changement radical de notre mère patrie. On ne peut rien espérer ! Sinon que l’insécurité, l’instabilité politique, la dégradation de la Gourde, l’impunité, l’injustice pour ne citer que cela. Le contraire m’aurait étonné si Jovenel faisait mieux que son prédécesseur.

On peut constater son incapacité d’exercer son pouvoir pour garantir la bonne gouvernance et rétablir l’ordre dans la République. Il lance des
flèches par si et par là sans résoudre les vrais problèmes, sans trouver une formule efficace. Malheureusement, nous ne sommes que l’image d’une société fragmentée sans repère et sans gouvernail. Le chef du gouvernement Monsieur Jean Michel Lapin qui est également chef du CSPN promet un plan de sécurité à trois niveaux. Hélas ! Assez de promesses fallacieuses, vous continuez d’induire le peuple en erreur. Vous continuez de prétendre que vous avez le contrôle de la situation et pourtant vous vous retrouvez dans un labyrinthe. Vous jouez la comédie de l’élève studieux qui trompe son monde, et pendant ce temps le peuple est livré à lui seul.
On s’en fout de la crise socio-politique. On ignore notre mal quotidien ! On fuit la réalité !

En un mot, « Yap fè nou fè makak » La population ne sait plus à quel saint se vouer. Les kidnappeurs sont dans nos murs alors MÉFIEZ-VOUS.

Ricardo Junior EMMANUEL
Le chasseur

Publicités