Publicités

Depuis les dernières vingt-quatre heures, un groupe étudiant de l’Université d’État d’Haïti a entamé un mouvement de protestation pour dire non à l’organisation des festivités carnavalesques prévues pour les 23, 24 et 25 février prochain.

À moins de deux semaines de l’organisation du carnaval national considéré comme la plus grande manifestation culturelle du pays, les étudiants supportés par quelques citoyens n’entendent pas lâcher prise face à la décision accrochée de l’État haïtien d’organiser les festivités en dépit des situations difficiles dans laquelle se trouve le pays. Dans des pancartes en main dans la zone du Champ-de-Mars, on pouvait lire” Etidyan yo di An A Kidnapingnaval, Aba petronaval”.

Les étudiants ont écrasé quelques stands au Champ-de-Mars qui étaient en préparation pour accueillir les festivités Carnavalesques pour lesquelles plus de 110 millions de gourdes ont été débloqués.

Des agents de la police nationale d’Haïti ont fait usage des gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires qui ont voulu détruire plusieurs autres stands.

Au moment de la rédaction de l’article, aucun cas d’arrestation n’a été signalé par les confrères qui assurent la couverture de la manifestation.

RICHEMOND Johnson

Publicités