Publicités
La Redaction 8 juin 2020

Le Réseau National des Médias en Ligne (RENAMEL), dans une note de protestation, dit comdamner avec force, les agissements des agents de la PNH à l’encontre des travailleurs de la presse, lors de la journée de mobilisation anti-gouvernementale, le dimanche 7 juin 2020 à la capitale haïtienne.

Tandis qu’ils exerçaient leur profession, les journalistes, Jessica Jourdain et Johnson César, travaillant pour des médias en ligne du pays, ont été victimes de grenade lacrymogène lancée sans contrôle par les forces de l’ordre.

Face à ce comportement irresponsable des agents de la PNH, le Réseau National des Médias en Ligne exige l’ouverture d’une enquête impartiale en vue d’identifier les Policiers coupables et de les punir conformément aux lois de la république.

Tout en exprimant sa solidarité aux journalistes victimes, le conseil d’administration du RENAMEL en a profité pour rappeler aux autorités policières et gouvernementales que la liberté de la presse est garantie par la constitution haïtienne de 1987 amendée. Notamment dans son article 28-1 qui stipule que: <>

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils