Hits: 127

Port-au-Prince, samedi 9 novembre 2019; Les autorités judiciaires engagent des poursuites contre les auteurs présumés d’actes de violence et de troubles à l’ordre public enregistrés lors des mouvements de protestation organisés à travers le pays ces derniers jours pour exiger le départ du Président Jovenel Moïse.

Dans une note, le bureau du Secrétaire d’État à la communication informe que le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince a instruit le responsable de la Direction Centrale de la Police Judiciaire de diligenter des enquêtes relatives à ces actes de violence et la tentative d’incendie de l’ambassade du Canada à l’occasion de la manifestation du dimanche 27 octobre 2019, afin de les traîner par devant la justice.

Ainsi, indique la note du bureau du secrétaire d’État, des avis de recherche ont été émis contre les nommés Killick et Kadafi, ainsi connu. Le Commissaire du gouvernement ordonne également qu’un avis de recherche soit lancé contre le nommé Wilkenson Benjamin, pour son implication présumée dans une tentative d’assassinat contre le directeur général du CNE, Kenton Louis à l’Arcahaie.

Des instructions ont été passées afin d’enquêter également sur l’incident survenu à Petion-Ville, le dimanche 20 octobre 2019, lors de la manifestation conduite par le prophète Mackenson Dorilas au cours de laquelle plusieurs personnes ont blessées.

Dans la même veine, le bureau du secrétaire d’État à la communication informe que des mandats d’amener ont été lancés contre les nommés Shelove ainsi connu, Valéry Révolus, Robens Nelson, Wilfrid Barthélémy, tous, de la commune de Gressier et Maxo Guerrier de l’Arcahaie, ils sont accusés d’association de malfaiteurs, vol à main armée, destruction de biens au préjudice de l’État.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.