Publicités
La Redaction 8 mai 2018

Le président Jovenel Moïse, a nommé récemment des magistrats pour combler les sièges vacants dans les 18 juridictions. 41 juges, désignes par le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), ont été nommés par l’exécutif la semaine écoulée.

Il s’agit essentiellement de renouvellement du mandat des juges, a fait valoir le directeur de communication du CSPJ, Samuel Boursiquot.

Des acteurs du système judiciaire avaient alerté sur le retard dans la nomination des magistrats redoutant un dysfonctionnement de la quasi totalité des juridictions.

Selon la procédure, une cérémonie officielle de remise de commission sera réalisée par le CSPJ avant les cérémonies de prestation de serment.

Ld nouveau ministre de la justice, Jean Roudy Aly, avait eu la semaine écoulée une réunion de travail avec les membres du CSPJ. C’était une visite de courtoisie, a dit M. Boursiquot assurant que le dossier de la nomination des juges a été évoqué. Toutefois l’exécutif devra combler plus de 60 autres sièges vacants.

Il soutient que tous les magistrats étaient déjà dans le système. Il s’agit de ceux dont les mandats ont été renouvelés ou ceux qui ont reçu une promotion. De plus certains juges de sièges ont été commis juges d’instruction.

Ces nominations sont importantes et permettent d’éviter le dysfonctionnement des cabinets d’instruction dans plusieurs juridictions, concède M Boursiquot.

Toutefois l’exécutif devra combler plus de 60 autres sièges vacants.

Le ministre de la justice a fait valoir que les autres dossiers sont toujours à l’étude.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils