Haïti-insécurité: Une jeune fille de la classe de philo est violée à l’Estère par des bandits armés

La commune de l’Estère vit des jours noirs. La population esterienne est aux abois face à des civils armés qui opèrent en plein jour sous les yeux des autorités judiciaires et policières qui semblent impuissantes.

Dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 novembre dernier, des individus lourdement armés ont attaqué les habitants de Bois Blanc, une localité située à la première section communale de la croix perisse. Au passage, les présumés criminels ont violé, Roselène Noël, une jeune fille âgée de 21 ans qui venait à peine de subir les épreuves du baccalauréat.

Il était 2 heures du matin lorsque ces malfrats ont eu le temps de pénétrer par effraction, la maison de Me Julio Jules, un avocat et enseignant qui s’évertue dans la commune de l’Estère. Si tôt franchi l’enceinte de la maison où se trouve la famille de Me Jules à Bois Blanc, ces individus ont mis par terre toute les personnes s’y trouvaient pendant près de dix minutes. Au cours de cette opération, les présumés assassins criminels ont violé, Roselène Noël, une jeune écolière qui est attente de la publication des résultats des examens officiels du baccalauréat. Une situation qui laisse effrayer toute une famille. Nombreux habitants de cette localité ont dû abandonner leur résidence par peur d’être assassinés par les bandits armés.

Selon les réactions receuillies au près de Me Julio Jules qui a parlé ce jeudi à notre rédaction, c’est un crime auquel, il incombe la responsabilité à l’État haïtien qui n’a rien fait pour stopper ce fléau d’insécurité qui peine à s’intensifier dans la commune de l’Estère.
“Je me sens frapper et indigner. C’est avec un coeur déchiré que j’ai subi les attaques de ces malfrats. Ils ont pénétré ma maison pour attaquer mon foyer. Plus de huits hommes lourdement armés portant des t-shirts qui ont caché leurs visages. Ces malfaiteurs ont empoché près de 42 mille gourdes qui étaient disponibles. Ils ont violé, Roselène Noël, une jeune fille de 21 ans qui venait de participer aux examens officiels du baccalauréat. Après l’avoir violé, ils l’ont injecté un corps étranger dans sa partie génitale.” se lamente Me Julio Jules, avocat qui milite au tribunal de paix de la commune de l’Estère.

Enseignant de formation, Me Julio Jules affirme à notre rédaction qu’il s’était obligé d’accompagner la jeune victime violée par les gangsters pour aller voir des médecins dont un gynécologue en vue de diagnostiquer leur état de santé. Les résultats des tests effectués sont rassurants, selon ce qu’a déclaré l’homme de loi avec un visage visiblement touché.

Lors de cette opération orchestrée par ces civils armés, plusieurs autres familles ont été touchées. Les brigands ont attaqué environ une dizaine d’entre eux dans la localité de Blois Blanc non loin du centre ville de l’Estère où ils seraient partis avec plus d’une dizaine de milliers de gourdes.

Cette attaque à main armée vient d’ajouter à celle subite par Madame Kerly Toussaint, une commerçante le 6 novembre dernier. Cette dernière avait été attaquée où elle a reçu un projectile au niveau de sa cage thoracique qui l’obligerait à subir une opération chirurgicale. Selon un proche de la victime qui a parlé à notre rédaction ce jeudi 12 novembre 2020, l’état de santé de la victime était détérioré hier jeudi.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.