L’année 2018 a été difficile pour Haïti surtout dans la capitale avec la recrudescence du phénomène de l’insécurité.

La Commission Nationale Épiscopale Justice et Paix de l’église catholique romaine en Haïti (CEJILAP/Jistis ak lapè) a présenté ce vendredi 4 janvier 2019, un rapport détaillé concernant le phénomène de l’insécurité à travers le pays. Entre le 1er janvier 2018 jusqu’au milieu du mois de décembre 2018, 807 personnes ont été tuées dans le pays. Parmi eux, 604 ont été tombées par balles selon la directrice de l’institution, Jocelyne Colas Noël.

La responsable de la CEJILAP exhorte aux autorités haïtiennes de prendre en charge toutes les mesures et les dispositions nécessaires dans le but de freiner le fléau de l’insécurité.

Selon le constat des responsables de la CE-JILAP, le bilan présenté concernant les victimes en 2018 est nettement supérieur par rapport à l’année de 2017.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.