Publicités
La Redaction 19 juin 2018

L’entrepreneur et sénateur dominicain Felix Bautista a démenti les accusations faisant état de détournements de plusieurs dizaines de millions de dollars dans le cadre de contrats en Haiti. Il a fait valoir que la majorité des projets décrochés par ses firmes ont été bouclés. 22 ouvrages sur 29 ont été inaugurés, assure M. Bautista rejetant d’un revers de main les accusations de corruption et de malversation.

En ce qui a trait aux travaux de construction du ministère des Affaires étrangères, il a expliqué que les travaux n’ont pas été achevés puisque le gouvernement haïtien n’avait pas versé le montant convenu pour les travaux. Il révèle avoir utilisé différents canaux pour dénoncer le gouvernement haïtien.

Pire l’entrepreneur dominicain a laissé entendre que c’est l’État haïtien qui doit verser à ses firmes, notamment Hadom, les montants impayés pour le travail effectué. Les dettes de l’État haïtien sont supérieures à 50 millions de dollars américains.

Le sénateur de la province de San Juan de la Maguana a expliqué que les projets ont été gagnés par des appels d’offres conformément aux lois haïtiennes.

Par ailleurs réagissant aux informations faisant état de sanctions adoptées par le gouvernement américain, M. Bautista a laissé entendre que ni lui ni ses sociétés commerciales n’ont de comptes bancaires ou d’avoirs de quelque nature que ce soit aux États-Unis. »

De plus il rappelle que son visa américain a été révoqué depuis 2015 suite aux accusations formulées contre lui.

M. Bautista soutient qu’il va faire appel de la sanction prise par le gouvernement des États-Unis à son encontre et présentera en temps opportun les preuves prouvant son innocence.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils