Publicités
Peterson Chéry 1 mai 2020

Sans trompette ni tambour, Port-au-Prince et le reste du pays commémore la fête du Travail et de l’Agriculture ce vendredi 1er Mai. Cette fête intervient dans un contexte marqué par une pandémie qui choque le monde. Les obligations de distanciation en vigueur interdisent au chef les traditionnelles ceremonies. En guise de tout ça le président Jovenel Moïse a prononcé un long discours ce vendredi.

«  Jodia se jou pou  tout agrikilte, travaye ke ou se fanm ke ou se gason te dwe ap fè gwo aktivite… Se jou pou tout atis, kouriryè… Jodia nou pa ka fete 1er me jan nou konn fèl tut enèji yo konsantre sou pandemi sa pou pwoteje popilasyon pa pèmèt gen gwo rasanbleman ki fèt » regrette le président de la république Jovenel Moïse soulignant qu’il a mis le cap vers l’après virus.

Le chef de l’Etat dans ses redondances de promesses revient sur ce qu’il appelle les actions du gouvernement dans l’objectif de supporter l’agriculture.

« 15 ponp sistèm ponpaj disponib nan plèn Gonayiv, rèv pa nou se mete sistèm solè a travè tout peyi… vante Jovenel Moïse.

S’adressant aux paysans du pays le Chef de l’État rappelle que ” Nous sommes déjà au mois de mai, la saison cyclonique est pour juin. Elle n’augure pas trop de bonnes choses. Le secteur agricole est le secteur le plus souvent frappé par les catastrophes naturelles. Le Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural et celui des Affaires sociales et du Travail sont invités à agir vite pour la mise en application du plan déjà élaboré pour encadrer le secteur”, a expliqué le Président Moïse.

Des travailleurs lors d'une pause chez un fabricant de vêtements local qui a réorienté une partie de sa production des exportations de vêtements vers la fabrication de masques de protection, à Port-au-Prince, le 21 avril 2020.

65% de chomage, Eddy Labossière dézingue

1er Mai jour du travail/Agriculture un peu partout dans le monde. Haiti n’a pas de travail avec 65% de chômage. En agriculture on savait produire café, cacao, banane, canne, sisal, fruits/légumes etc. Aujourd’hui nous importons tout. En Haiti fête travail/agriculture Vide de sens écrit économiste Eddy Labossière.

Selon la Banque Mondiale, la population active est estimée à 11 millions dont 65% sont au chomage. La proportion de salariés dans la population travaillant en Haïti est donc faible. La majorité de la population vit dans l’informel. L’économie haïtienne ne semble pas trop tirée du salaire. Le chef de l’Etat a promis mont et merveille « Se travay, travay, travay »… On attend encore les actions qui suivront ses promesses. s’agira t-elle encore des promesses faites mains non toujours été tenues ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils