Publicités
Banacheca Pierre 30 janvier 2019

Cette étude est réalisée depuis 2010 et modifie en 2015, l’enquête recommande aux autorités étatiques de prendre des dispositions pour renforcer la capacité de la direction Nationale d’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA). Le non accès à l’eau potable est un défi majeur qui a des conséquences graves sur le développement de l’enfant. D’ailleurs les chiffres le confirment selon l’enquête, un enfant sur 5 n’a pas accès a l’eau potable peut-on y lire.

« Les ¾ de maladies entériques est dues à l’absence de l’accès en eau potable et de l’assainissement, les ménages les plus pauvres sont les plus concernés » détaille l’économiste Emile Perge, expert de la Banque Mondiale.

Seul l’Artibonite et le Nord ont une meilleure capacité en Eau potable et l’assainissement sur les dix départements géographiques du pays relate l’enquête de la Banque Mondiale en collaboration avec plusieurs organismes internationaux.

« Il faudrait améliorer les conditions des citoyens qui vivent en milieu rural d’ailleurs ils sont beaucoup plus vulnérables regrette l’économiste Emilie Perge qui recommande du coup les acteurs internationaux à juguler des efforts dans les autres départements qui sont classés zone rouge.

Les citoyens de ces zones sont touchés par la malnutrition, le retard de croissance etc.
« Le gouvernement est conscient de ces manquements » concède le directeur de la DINEPA, Guiteau Edouard. L’institution qui remplace le CAMEP a élaboré le plan hydraulique et d’assainissement national. Ce document doit être présenté au grand public dans les prochains jours.

 

Banacheca Pierre

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils