Publicités
Richmond Johnson 3 février 2020

Dans la commune de Jacmel, dans le but de trouver des moyens en vue de réaliser des projets sociaux et de payer ses employés, le conseil municipal a décidé de mettre sur pied une vaste opération pour forcer aux citoyens Jacmelien d’honorer leur redevance envers la mairie de la ville.

Ainsi, plusieurs citoyens ont été invités vendredi dernier au parquet de la ville pour venir s’expliquer sur le fait que le service fiscal de la Mairie a découvert à la suite d’un rapport de la DGI des bordereaux où des citoyens auraient payé la DGI à un prix inférieur alors qu’ils devaient payer à la normale selon le barème fixé par l’État haïtien.

Pour faire face à cette situation qualifiée de “Fraude fiscale” où deux employés de la Direction Générale des Impôts du Sud-est seraient impliqués, la Mairie de Jacmel de concert avec le Parquet de ce ressort, ont décidé d’auditionner les personnes dont leurs noms ont été cités dans cette affaire.

Selon les informations fournies par les autorités municipales de la ville de Jacmel, sur un total de 24.000 maisons identifiées dans la commune seulement 1000 d’entre eux ont payé leur impôt locatif à la Direction Générale des Impôts.

Présent au parquet de Jacmel vendredi dernier, la mairresse adjointe Lourdie César s’est dite déterminer à poursuivre tous les citoyens ayant participé à ce phénomène qui empêche au progrès du développement de la ville de Jacmel.

Après un rapport soumis par la Direction Générale des Impôts au Conseil Municipal de Jacmel, deux employés de l’institution ont été identifiées de participer à ce phénomène en permettant aux contribuables de payer moins et les autorités judiciaires ont décerné une cinquantaine de mandats d’invitation à l’encontre des gens cités.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils