Publicités
La Redaction 11 mai 2020

Les Paons sont des créatures exquises, ornementales et très sophistiquées surtout dans leurs parures. Ce que j’admire le plus ce sont les rites de séductions pour attirer l’autre partenaire dans une parade (sensuelle) afin d’exhiber son plumage coloré. C’est une fresque qui représente l’analogie parfaite (ou du moins évidente) des jeux de séductions en amour, de ses règles complexes pour plaire et séduire. Tous les préliminaires pour tâter le terrain en matière de séductions sont comme des parades stratégiques afin d’évaluer la future conquête ou le futur conquis. Mais une fois les dés jetés, l’excitation est à son comble, il faut conclure et les deux parties sont enchantées d’entamer la prochaine étape. Ce poème est un pur produit de mon fantasme, et j’en ai eu des fantasmes… !

Fous les jetons !

Macarons

Fous les jetons !

Mes doigts s’émoustillent

Sur sa peau,

Sur ses muscles,

Parfum sauvage, âpre.

Ils s’entrelacent, griffes acérées

Incandescentes et enjouées,

Sur le tissu de velours

Nacré de ses contours

Ciselés et si félins,

Friands et si bien apprêtés.


Macarons

Fous les jetons !

Je veux m’incarner guerrière-

Amazone,

Cadence voluptueuse,

Et m’élancer sur cette piste :

Fête intime,

Course effrénée,

Chevauchant enchanteresse

Cette allure aux atouts

Ciselés et si félins,

Friands et si bien apprêtés .

© Sarita Cynthia Pierre.

© http://www.poesieetmemo.com

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils