Publicités
Banacheca Pierre 9 avril 2019

Ces prévisions passent de 56 à 41 milliard de gourdes. Cette diminution est la conséquence des troubles politiques qui ont secoué le pays durant le mois de Février dernier. Les performances seront peut-être peu satisfaisantes pour cet exercice.

‘’ On va essayer de mettre les bouchées doubles pour permettre a la DGi d’atteindre ces prévisions de 56 milliards ‘’, promet le DG de l’institution, Miradin Morlan.

«  Depuis mon accession dans les rênes de l’institution, c’est la première fois que les prévisions ne seront pas atteintes regrette Miradin Morlan.

Les évènements des 6 et 7 juillet 2017 sont en grande partie les causes qui expliquent cette contre-performance », a indiqué le D.G. de l’organisme de perception fiscale, Miradin Morlan.

« Après les émeutes des 6 et 7 juillet, les membres du gouvernement avaient prévu un manque à percevoir autour de 4 milliards de gourdes pour la DGI. Grâce à une bonne performance, nous avons collecté 41 milliards de gourdes », se félicite le directeur général de la DGI, M. Morlan, soulignant au passage que l’institution est performante.Pour atteindre les prévisions budgétaires, la DGI ne va pas pouvoir compter sur de nouvelles taxes.

« J’atteins toujours les prévisions de recettes. Disons mieux, les recettes collectées par la DGI dépassent toujours les prévisions sous ma direction », s’enorgueillit M. Morlan.

Miradin Morlan réaffirme que la DGI sera en mesure de collecter les 45 milliards de gourdes prévues dans le projet de loi de finances 2018-2019 s’il n’y a pas de cas de force majeure.

 

Banacheca Pierre

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils