Publicités
La Redaction 8 mars 2019

 

Une femme ne peut être remplacée par aucun homme en aucun sens. Je parle des vraies femmes, c’est-à-dire de vous mes chéries.

 

Tu as beaucoup enduré, tu es une femme de ceinture. Quand j’étais minuscule, tu m’as porté, réchauffé, nourri au sein de toi. Malgré tout, tu as tout enduré avec joie jusqu’à ce que tu as failli mourir en m’enfantant. Tu as tellement une valeur incomparable que des sauvages s’apprêtent à t’oublier. Mais qu’ils se rappellent que tu les as portés au sein de toi malgré tous les problèmes que tu as endurés. Je veux t’immortaliser, ô femme ! Après que tu m’as enfanté, les épreuves ne faisaient que commencer, tu m’as nettoyé de mes saletés, tu t’es inquiétée de mon bien-être, tu as beaucoup lutté pour prendre soin de moi. Tu t’es sacrifiée pour payer mes études, ô femme ! En toi, j’ai vu l’accomplissement du travail d’un homme irrespectueux. Quand les tempêtes telles que la faim, les maladies, les besoins fondamentaux nous ont saccagés, tu as été toujours une femme, une femme qui ne peut être remplacée par aucun homme ! Maintenant, j’ai grandi, je suis homme, un homme élevé par une femme, par une femme qui ne peut être remplacée. Tu as beaucoup lutté chérie, je t’aime maman !

 

Je t’ai rencontrée sur mon chemin, sans caprice, tu m’as accepté. Malgré j’étais pauvre, tu as été toujours fidèle à mes côtés; de seconde en seconde, tu m’as montré que suis trop riche pour m’inquiéter. Ta famille t’a repoussée à cause de moi; tes amis t’ont ironisée à cause de ton choix… Aujourd’hui tout a changé, et je suis on ne peut plus heureux de toi. Je t’ai fait pas mal de choses pour que tu me quittasses, mais tu as été et tu es et tu demeureras une femme qui ne peut être remplacée en aucun sens. Dans mes souffrances, quand j’étais malheureux, je n’ai remarqué personne d’autre à mes côtés en absence de toi. Voilà aujourd’hui je veux me marier, je ne veux me marier qu’avec toi. Ne t’inquiète pas quand des femmes m’approchent, reste calme car quand je baignais dans la misère, tu as été la seule qui a eu les yeux fixés sur moi. Les femmes qui m’approchent maintenant ne font que perdre leur temps. Je t’aime follement et je suis très heureux de faire de toi la maîtresse de ma vie! S’il faut que je te quitte, ce devra être après ma mort. Tu as fait de moi un homme lumineux. Beaucoup préfèrent passer tout leur temps à espérer une personne toute bonne au lieu de faire de leur partenaire une des meilleures, ils ne veulent pas commencer avec un pauvre comme eux, ce que toi, tu as fait. J’ai cru que la femme ne pensait qu’à l’argent mais, tu as changé mes croyances. Je te couronne, ô femme ! Tu es ma petite amie, une femme qui ne peut être remplacée ! À notre cérémonie nuptiale, ce serait une perte de temps de me demander si je t’aime de tout mon coeur, et franchement je ferai la sourde oreille à cette question maladroite si elle a lieu. Que tes parents nous voient, que les haineux pleurent ! Que ceux qui nous ont maudits voient que les malédictions qu’ils ont jetées sur nous se changent en bénédictions. Que le monde voit enfin ce que tu as fait de moi, qu’il sache ta puissance et tes droits, ô femme ! Femme, ton nom est tapissé dans mon coeur pour toujours. Que le monde sache ce que tu vaux, ô ma petite amie enchérie !

 

Je n’avais pas d’enfants, tu m’en as donné de très beaux. Maintenant, je suis un papa et j’en suis très heureux ! Tu as fait de ma tonnelle un château, tu as changé mes p’tits sous en des sommes; tu as transformé mes quelques vêtements en des shops. Tu as fait de moi qui étais un pauvre sans nom un homme de référence. Quand mes mots voudraient prendre fin, tu étais toujours là pour m’inspirer. Tu m’as pris malheureux et tu me rends le plus heureux. Moi qui étais sans race, tu me classes ! Tout cela, c’est le travail d’une femme, le travail d’une femme des femmes disons ton travail, ô femme ! Quand j’étais négatif, toi, t’étais toujours positive. Tu m’as toujours encouragé à chaque fois que j’étais découragé. Quand j’ai perdu mon mon travail, tu m’as montré que tu es mon bureau principal. Tu as compilé nos sous tellement que voilà aujourd’hui nous sommes des aidants. L’or ne vaut rien pour récompenser une femme comme toi. Je ne veux pas m’opposer à la théorie disant que l’homme est imparfait, mais je doute que tu fusses engendrée par l’un de ces hommes-là. Tu es une femme qui ne peut être remplacée en aucun sens. Quand on a eu parfois des différends, c’est parce que j’ignorais tes droits, mais tu as tellement toujours tout réglé aisément que j’ai fini par me rendre compte que toi et moi, nous avons les mêmes droits. Ta valeur et ta grandeur font de toi une femme tellement chère que même un monde de diamant ne pourra te valoriser. Je t’aime mon épouse !

 

Je ne peux pas oublier ma grand-mère, mes tantes, soeurs, cousines, nièces qui ont mis l’accens féminin dans ma vie car tout homme a un peu de féminité. Je suis très heureux du fait qu’elles m’ont nettoyé quand j’étais petit et du fait qu’elles m’ont souvent conseillé. Si un homme se croit être le plus puissant de la terre, qu’il se rappelle qu’il a été passé au sein d’une femme. Que le monde sache que les femmes ne peuvent être remplacées en aucun sens. Une femme peut remplacer un homme dans un dur labeur, mais un homme ne peut pas remplacer une femme dans sa féminité. Que le monde se rappelle que l’homme qui a inventé les poupées sexuelles a été enfanté non pas par celles-ci, mais par une femme. Que le monde se rappelle que quelle que soit la complexité d’un robot, celui-ci ne peut en aucun sens remplacer la femme. Si Ève n’était pas, Adam aurait dû mourir par le chagrin. Femme, tenez bon ! Vous valez tellement beaucoup que le monde, par sa petitesse d’esprit, n’arrive pas à percer votre valeur. Vous pouvez faire tout ce que les hommes peuvent faire ! Ô femmes, connaissez vos droits, ô femmes prenez connaissance de vos pouvoirs ! Je vous aime, je vous aime, je vous aime femmes ! Restez immortalisées par ma plume !

 

SULLY JÉVELT

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils