A un moment où la musique haïtienne peine à retrouver sa vitesse de croisière avec la sortie de plusieurs produits studios, le parquet de Jérémie interdit la diffusion d’une chanson composée par des jeunes qui évoluent dans le département de la Grande-Anse.

Dans cette composition musicale du groupe New Craw, ces jeunes artistes ont fait aiguiller ses langues pour avilir et dénigrer les jeunes filles de la ville de Jérémie avec des mots jugés “malencontreux” à travers la composition “Fanm Jeremi pase mòd”. Face à cette situation qui touche l’atteinte à la pudeur et aux bonnes moeurs selon la loi haïtienne, le substitut du commissaire du gouvernement près le tribunal de Première instance de Jérémie Me Alexandre Jean Marie-Gaetjens, a instruit aux médias traditionnels, sociaux et disc Jockeys de ne plus diffuser et partager ce morceau musical.

Selon une note portant la signature du substitut du commissaire du gouvernement de Jérémie approuvée par Me Bergemane Sylvain le principal, toute personne ayant refusé d’obtempérer à cette mesure légale, sera punie conformément au regard des articles 44 et 283 du code pénal haïtien.

De l’avis du magistrat debout qui se sent frappé par ceux qui se disent dans cette chanson, ce n’est pas pour la première fois que ces jeunes ont décidé à travers des compositions musicales de dénigrer et salir l’image des jeunes filles de la ville de Jérémie. Il menace de tout faire pour traquer les auteurs de ces chansons et même les gens qui se mettent à les diffuser et partager à travers des plate-forme numériques.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.