Publicités
Francky Belfort 4 juin 2019
Universal Motors

Dans une note de presse en date du 03 juin 2019, l’entreprise Universal Motors apporte un démenti aux allégations mentionnées dans la lettre ouverte des 14 députés, selon lesquelles l’exécutif avec la contribution de Reginald Boulos aurait offert des véhicules Nissan à un groupe de députés pour qu’ils démissionnent. Et rendre dysfonctionnel le parlement.

Pour la Universal Motors, il s’agit d’une part, d’une attaque gratuite d’hommes politiques inquiets pour les prochaines joutes électorales. D’autre part, d’une manœuvre visant à nuire à l’image impeccable dont jouit l’entreprise dans le milieu ainsi que celle de ses promoteurs.

L’entreprise distributrice de marque Nissan critique le comportement des signataires de la lettre qui, selon elle, n’ont pas cherché à confirmer ou infirmer leurs déclarations. Elle confirme n’avoir reçu aucun document d’appel d’offres ni de demande de pro format qui pourrait justifier la publication de l’information par les députés.

L’entreprise affirme avoir instruit son service juridique d’étudier l’opportunité de poursuite en justice contre les 14 députés signataires du document.

Rappelons que dans une lettre ouverte adressée à la nation haïtienne en date du 31 mai 2019, 14 députés ont levé la voix pour dénoncer un plan de l’exécutif visant à obtenir la démission en bloc de 62 députés en échange de 300 mille dollars américains chacun, le salaire, les frais pour les mois restants et des véhicules de marque Nissan.

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils