Publicités
La Redaction 24 mars 2018





Le principal conseil du président des Etats Unis dans l’enquête sur une éventuelle collusion de l’équipe de campagne et la Russie a jeté l’éponge,faute d’être entendu.



En janvier déjà, il le souhaitait mais ses avocats l’en avaient dissuadé. Le président américain, Donald Trump, a réaffirmé jeudi qu’il était prêt à témoigner devant le procureur spécial Robert Mueller chargé de l’enquête sur une possible collusion entre son équipe de campagne et la Russie. « Oui, j’aimerais le faire », a déclaré le locataire de la Maison-Blanche, interrogé sur ce point à l’issue d’une allocution sur les échanges commerciaux avec Chine.

 


Faute d’être entendu,John Dowd démissionne

Des propos qui interviennent après la démission de John Dowd, le principal avocat de Donald Trump dans ce dossier. Ce dernier a décidé de jeter l’éponge, estimant que ses recommandations n’étaient pas suivies par son client. « J’apprécie le président et je lui souhaite le meilleur », lui a-t-il déclaré dans un bref communiqué annonçant son départ.



Cette démission renforce une impression de fébrilité à la Maison-Blanche, qui fait face à plusieurs fronts judiciaires, ouverts notamment par Robert Mueller et, dans une affaire distincte, par une actrice de films pornographiques qui dit avoir eu une liaison avec le milliardaire.



La crainte de déclarations imprévisibles de Trumps




John Dowd avait, l’été dernier, pris la tête de l’équipe de juristes dans le dossier russe. Selon le New York Times, il a recommandé au président de coopérer dans l’enquête, tout en estimant qu’il serait risqué pour Donald Trump d’être interviewé à l’oral selon le bon vouloir des enquêteurs du FBI.

Cette question est centrale dans la stratégie de défense du président américain, dont les déclarations imprévisibles compliquent la tâche de ses avocats.



Une tactique plus aggressive

Il y a moins de deux semaines, le président américain assurait que ses avocats travaillent dans la sérénité face à une enquête russe qui n’était qu’une « chasse aux sorcières ». « Je suis très heureux de mes avocats John Dowd, Ty Cobb et Jay Sekulow », avait-il tweeté le 11 mars.

Il a, depuis, remanié son équipe de défenseurs afin d’adopter une tactique plus agressive, recrutant un ancien procureur, Joe diGenova.


Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils