Covid-19 : La Banque Mondiale compte mobiliser 400 millions de dollars en faveur d’Haïti durant les années fiscales 2020 et 2021

Pour l’année 2020, la Banque mondiale a programmé une enveloppe de 157 millions de dollars pour financer des actions répondant dans un premier temps à une phase d’urgence ($40 millions) et dans un second temps à une phase plus longue de reprise économique et de résilience ($117 millions).

S’agissant de cette première phase d’urgence, le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé en date du 2 avril dernier le projet Covid-19 d’urgence sanitaire à hauteur de 20 millions de dollars avec pour objectif d’appuyer la détection, le confinement et le traitement du Covid-19 dans le pays. La seconde enveloppe de 20 millions de dollars ira à un projet d’appui budgétaire dont l’approbation par le conseil d’administration est prévue le 5 juin prochain.

À l’instar de la phase d’urgence, la phase de reprise économique et de résilience est constituée de deux actions : un projet d’accessibilité et de résilience en milieu rural, et un projet de connectivité du transport aérien régional des Caraïbes.

Le projet d’accessibilité et de résilience en milieu rural permettra de soutenir les emplois et travaux à court terme, ainsi que les efforts de relance économique à moyen terme avec une amélioration de la connectivité rurale, les chaînes d’approvisionnement, et l’accès aux marchés. L’approbation d’un financement additionnel de 33 millions de dollars à ce projet est prévue le 28 mai prochain.

Par ailleurs, la Banque mondiale prévoit le financement de plusieurs secteurs (agriculture, santé, éducation, etc.) à travers une restructuration et reprogrammation de portefeuille à hauteur de $37 millions.
Afin d’appuyer la prochaine saison agricole et la fourniture d’intrants agricoles, un montant de $9,6 millions dans le projet TPR est prévu via le déclenchement de la composante d’intervention en cas d’urgence (Contingency Emergency Response Component – CERC).

La somme de $8,8 millions tirée du projet « Pour une éducation de qualité en Haïti » soutiendra des actions comme assurer la continuité du programme cantine scolaire durant la fermeture d’écoles et le financement des campagnes de sensibilisation aux risques de Covid-19 à travers des appels automatisés et appuyer l’éducation à distance travers des programmes dans les stations de radio.

Des campagnes de sensibilisation au lavage des mains et à l’hygiène au point d’entrée frontalier avec la République dominicaine, les centres de santé, les marchés en coordination avec le MSPP, l’UNICEF et d’autres partenaires seront réalisées via le projet Eau et assainissement ($2,28 millions) « Eau potable et assainissement en milieu rural durable (EPARD). Des millions sont versés en faveur d’Haïti, des résultats sont attendus.

Auteur : Peterson Chéry

Journaliste de formation, leader communautaire et responsable de communication de Global Potential. Prix Philippe Chaffanjon du reportage multimédia en 2018 à Paris. Directeur de l'information de l'agence presslakay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.