Environ 18 sénateurs auraient pris la décision de déplacer le siège du parlement

Contraint de ne plus fonctionner depuis la mi du mois de Mai dernier avec le blocage du processus de ratification de l’énoncé de politique générale du premier ministre nommé Jean Michel Lapin, suivi des mouvements revendicatifs populaires débutés le 9 juin dernier, le parlement haïtien est visé depuis quelques temps par les manifestants qui réclament la démission du président Jovenel Moïse et le renvoi total du corps législatif.

Face à cette situation inquiétante qui empêche aux parlementaires haïtiens de travailler et même abandonner l’hémicycle du bicentenaire, des pourparlers quant à un éventuel déplacement du siège du pouvoir législatif auraient été déjà entamés en vue d’en trouver une solution dans l’immédiat. Selon le journaliste vedette de la Radio Scoop FM, Garry Pierre Paul Charles, un groupe de 18 sénateurs était réuni hier lundi dans un endroit secret écrit-il, dans la commune de Pétion-Ville pour étudier et surtout adopter par la suite, une résolution demandant le déplacement des locaux du parlement haïtien qui serait la cible des protestataires qui à corps et à cris, exigent un “Tabularasa” pour mettre fin à ce système.

Toujours de l’avis du PDG du Scoop FM, ce mardi 18 juin, ces sénateurs seraient prêts à signifier leur décision au président du sénat de la république Carl Murat Cantave et ils vont demander poursuit-il, à la police nationale d’Haïti d’en assurer la sécurité de l’espace où le corps législatif serait prêt à siéger en vue de recommencer à travailler.

Qui dessine derrière cette nouvelle décision ? A suivre

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.