Publicités
Richmond Johnson 9 août 2019

En dépit de l’annonce des arrestations de plusieurs chefs de gangs à Port-au-Prince, les cas de violence se poursuivent dans la capitale haïtienne et du moins que l’on puisse écrire c’est que nombreux des individus décédés ont été lâchement abattus par balles des individus non identifiés.

Selon un rapport détaillé présenté ce jeudi par la Commission Nationale Épiscopale Justice et Paix (CE / JILAP), pas moins de 84 personnes ont été tuées par balles à Port-au-Prince entre le mois d’Avril à Juin dernier. Ces cas de décès ont été recensés dans plusieurs endroits de la capitale où la prolifération des gangs armés reprenne surface.

Dans ce rapport acheminé au grand public par Jocelyne Colas Noël Directrice Exécutive, la CJ/LAP a fait mention de la mort de neuf policiers et quatre enfants au cours des différents actes criminels.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils