Entre assurer sa tâche de Premier Ministre ou démissionner, l’OSEVI invite Joseph Jouthe à faire un choix

Jouthe joseph

Dans une lettre ouverte, dont une copie est parvenue à notre rédaction, l’organisation pour le Soutien d’Enfance et des Vies (OSEVI), vu l’insécurité qui ne cesse de ronger la population, demande au premier ministre Haitien Joseph Jouthe, chef du CSPN, d’assumer ses responsabilités, de protéger les vies humaines particulièrement les enfants. Dans le cas contraire, indique l’organisation, le premier ministre doit quitter son fauteuil à la primature .

Veuillez lire le contenu de cette lettre.

Lettre ouverte au premier ministre haïtien, Jouthe Joseph

Objet: Résultat ou Démission

Monsieur le premier ministre,

La direction de l’organisation pour le soutien de l’enfance et des vies “OSEVI”, membres de l’Alliance des organisations des Droits humains “AO-DH” , vous présente ses salutations patriotiques.

Monsieur le premier ministre, en cette date marquant la journée internationale des droits de l’enfant, adoptée par l’assemblée générale des Nations-Unies le 20 Novembre 1989 par la résolution 44/25, qu’Haïti a ratifié le 23 décembre 1994, ce qui permet à cette convention d’exercer une force contraignante sur nos décideurs, en votre qualité de chef du gouvernement, OSEVI se fait le devoir à maintes reprises de vous écrire afin de vous exposer la situation de la vie des citoyens-ennes du pays, notamment celle des enfants.

Monsieur le premier Ministre, depuis votre arrivée à la tête de la primature en mars dernier,
nous, en tant qu’organisme qui se focalise sur la vie de l’être humain particulièrement, celle des enfants, constatons que jusqu’à date rien n’est fait pour protéger la vie dans le pays. Beaucoup de cas d’assassinat et de meurtre sont enregistrés à l’encontre des enfants, sans oublier les cas de kidnapping, de viols et plusieurs autres violences inacceptables dans un État de Droit.

Monsieur le premier ministre, que représente pour vous la vie de l’être humain haïtien ? Vous souvenez-vous d’où vous venez ? N’est-il pas préférable de servir avec votre pouvoir pour donner la vie dans ce pays?

Monsieur, en ce grand jour, nous, de l’OSEVI, vous écrivons pour vous dire que tout va mal dans le pays .

Monsieur le premier ministre, en ce XXIème siècle, la paix, l’électricité, l’éducation, la sécurité représentent un luxe pour la population haïtienne.

Fort de tous ces constats, nous vous recommandons :

1) Soit que vous serviez le pays en tant que premier ministre, c’est-à-dire, donner des résultats, soit que vous ayez le courage de présenter votre démission.

2) garantir la sécurité dans le pays, car cela relève de la volonté du gouvernement pas d’un chef de police, c’est plutôt à vous d’élaborer le plan de sécurité du pays en tant que président du CSPN.

3) établir une politique visant à apporter des accompagnement réels aux enfants du pays, spécialement à ceux qui vivent à la belle étoile.

Monsieur le premier ministre, rappelez-vous que votre mission consiste à donner des résultats, ce n’est pas un cadeau soit pour plaire à vos familles, vos amis-es ou pour plaire à vous-même.

Monsieur, nous de l’OSEVI, vous prions de bien vouloir recevoir nos salutations patriotiques.

Fait à Tabarre, le 20 novembre 2020

Me. Berrick ESTIDORE, Président/défenseur Droits humains

Téls: (+509) 4020-0758/ 4738-7821

E-mail: osevi2012@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.