Publicités

Dans le cadre de sa promesse d’electrifier les différentes communes de la République d’Haïti, le président Jovenel Moïse a remis hier lundi 9 décembre 2019, huit groupes électrogènes pour produire de l’électricité pour alimenter les communes de Petit-Gôave et des Cayes.

Intervenu dans les micros de la presse à cette occasion, le chef de l’État haïtien a dénoncé un contrat passé entre la compagnie Haytrac et l’État haïtien en 2014. Pour la période de 2014 à 2019 en dépit de la fin du bail, 144 millions de dollars américains du trésor public ont été versés vainement pour la production du courant à cette entreprise qui n’a pas fourni des services à l’EDH à qui elle a envoyé des factures de paiement régulièrement à raison de 2 millions de dollars américains le mois.

Mais selon Jovenel Moïse, depuis la fin du contrat avec la compagnie Haytrac, les communes concernées sont plongées dans l’obscurité. Et pour faire face à cette situation, l’État haïtien a décidé d’investir deux millions et huit cent mille dollars américains pour réaliser des travaux d’installation électrique dans les communes des Cayes et de Petit-Gôave qui ont reçu chacun quatre groupes électrogènes.

S’il s’est félicité des efforts de son administration pour l’amélioration de secteur, par ailleurs le chef de l’État haïtien a demandé aux consommateurs de payer pour l’achat de l’électricité, car dit-il, l’EDH est une entreprise commerciale chargée pour la vente du courant au nom de l’État.

RICHEMOND Johnson / Intégration Presslakay
Janvier 2018
Twitter :@richemond85

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.