Publicités
Lucien Helonie 19 mars 2019

Le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT) note que divers ouvrages dominicains, notamment la construction d’un mur et d’un bâtiment attenants à la ligne frontalière au niveau de Belladère, sont depuis quelques jours à l’origine d’une situation de confusion et de tension dans la zone. La contestation par des Belladèrois, du droit de la propriété des espaces où sont implantés ces chantiers par les dominicains, a donné lieu à des escalades et notamment aux sanglantes confrontations (entre haïtiens et dominicains) enregistrées le 15 mars 2019.

Sur ces faits, le Ministère de l’intérieur et des Collectivités Territoriales rappelle à la population belladèroise et à tous ceux que la question intéresse que, les deux États se partageant l’île, ont convenu du tracé frontalier délimitant les deux territoires, à partir des Traités, Accords et Conventions de révision frontaliers des 21 janvier 1929, 27 février 1935, 9 mars 1936, ainsi matérialisé par des bornes.

Aussi s’empresse-t-il, d’informer la population qu’une enquête administrative et technique visant à établir la localisation des infrastructures dominicaines à la base des controverses, était déjà en cours. De même, une analyse des relevés cartographiques géo-localisés et la vérification des référencements géographiques ont été effectuées, ce, au regard du tracé de la frontière entre les deux pays. De même des émissaires gouvernementaux des Ministères de l’Intérieur, de la Défense, des Affaires Etrangères, du Comité Interministériel d’Aménagement du Territoire (CIAT) et du Centre National de l’Information Géo-Spaciale (CNIGS), ont été dépêchés sur les lieux, notamment les 19 février et 14 mars dernier.

Il en résulte que, selon les premiers résultats de ces études, les infrastructures dominicaines en question, situées entre les bornes RH/RD 181 et RH 182, sont du côté « Est » de la ligne frontalière, soit bien en territoire dominicain.

De ce fait, le MICT a instruit les autorités locales d’informer la population de la situation. Ils sont aussi invités à faire respecter les dispositions légales afférentes à la gestion de la frontière.

Enfin, le Ministère de l’intérieur et des Collectivités Territoriales réitère son engagement et celui de l’État haïtien dans son entièreté à défendre l’intégrité du territoire national.

Helonie Lucien

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils